3-9 juillet 2007France – Union européenne. Le déficit budgétaire français en débat à Bruxelles

 

Le 3, le Premier ministre François Fillon confirme dans sa déclaration de politique générale l'intention de la France de repousser à 2012 « au plus tard » la date du rétablissement de son équilibre budgétaire. Dans son volet préventif, le pacte de stabilité et de croissance européen préconise de diminuer le taux de déficit public de 0,5 p. 100 du P.I.B. par année de croissance – il doit être de 2,5 p. 100 en France en 2007 –, mais le gouvernement ne prévoit pas de baisse en 2008.

Le 4, le gouvernement allemand critique la position française.

Le 5, le directeur de la Banque centrale européenne (B.C.E.), Jean-Claude Trichet, indique que celle-ci « observe avec inquiétude les pressions apparues dans un certain nombre de pays pour un relâchement concernant les objectifs budgétaires ».

Le 9, à Bruxelles, Nicolas Sarkozy prend la parole devant l'Eurogroupe, instance de concertation qui rassemble les ministres de l'Économie et des Finances des pays de la zone euro, ainsi que les représentants de la Commission européenne et de la B.C.E. Pris à partie, il propose « une application intelligente et dynamique du pacte de stabilité », affirmant que « les économies ne sont pas un préalable aux réformes, mais leurs conséquences ». Il annonce la présentation, dès septembre, d'un « programme de stabilité » précisant les conséquences sur les finances publiques françaises des réformes envisagées par son gouvernement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-9 juillet 2007 - France – Union européenne. Le déficit budgétaire français en débat à Bruxelles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-9-juillet-2007-le-deficit-budgetaire-francais-en-debat-a-bruxelles/