3-28 avril 2000États-Unis. Microsoft jugé coupable de violation de la loi antitrust

 

Le 3, au terme d'un procès ouvert en octobre 1998 et à la suite de l'échec d'une procédure de médiation, le juge fédéral, agissant sur plainte du département de la Justice et de dix-neuf États américains, reconnaît Microsoft coupable d'abus de position dominante, en violation de la législation antitrust. Le même jour, le cours du titre Microsoft chute de 14,5 p. 100 à la Bourse de New York, faisant perdre 7,6 p. 100 au Nasdaq, le marché des valeurs technologiques. Le numéro un mondial des logiciels a usé de moyens illégaux pour maintenir le monopole de Windows, son système d'exploitation pour micro-ordinateurs. Il a également violé la loi Sherman en attachant son logiciel de navigation sur Internet, Explorer, au système Windows. Enfin, Microsoft est reconnu coupable d'avoir tenté de monopoliser le marché des navigateurs sur le Web. En revanche, les accords passés par Microsoft avec les fabricants de micro-ordinateurs ou avec les fournisseurs d'accès à Internet ne sont pas jugés illégaux. La procédure judiciaire avait été lancée en mai 1998 ; elle doit encore durer de un à trois ans. Une première procédure, engagée en septembre 1996 et concernant des faits analogues, s'était conclue en mai 1998 au bénéfice du groupe fondé par Bill Gates.

Le 28, les plaignants réclament à la justice le démantèlement de Microsoft en deux sociétés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-28 avril 2000 - États-Unis. Microsoft jugé coupable de violation de la loi antitrust », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-28-avril-2000-microsoft-juge-coupable-de-violation-de-la-loi-antitrust/