3-25 octobre 2022

Royaume-Uni. Démission de la Première ministre Liz Truss et nomination de Rishi Sunak

Le 3, face aux critiques soulevées jusque dans son camp par l’annonce en septembre de son projet de budget, le ministre des Finances Kwasi Kwarteng se dit prêt à renoncer à la suppression de la tranche d’imposition à 45 % qui aurait bénéficié aux plus riches.

Le 14, la Première ministre Liz Truss annonce le remplacement de Kwasi Kwarteng par Jeremy Hunt, quatrième ministre des Finances en poste en 2022. En outre, Liz Truss déclare finalement maintenir l’augmentation de l’impôt sur les sociétés, de 19 à 25 %, supprimée dans son projet initial mais qui était prévue par son prédécesseur Boris Johnson.

Le 17, Jeremy Hunt, qui déclare privilégier la « stabilité » économique, annonce l’abandon de la baisse de 20 à 19 % de la première tranche d’imposition prévue par le projet de budget. Il ramène de deux ans à six mois la durée d’application du mécanisme de limitation des factures d’énergie pour les particuliers. Dans un entretien à la BBC, Liz Truss demande « pardon pour les erreurs commises », reconnaissant être allée « trop loin et trop vite ».

Le 19, la ministre de l’Intérieur Suella Braverman annonce sa démission, reconnaissant avoir utilisé son adresse e-mail personnelle pour l’envoi d’un document officiel. Dans sa lettre de démission, elle accuse le gouvernement d’avoir violé sa promesse électorale de réduire l’immigration.

Le 19 également, le gouvernement réclame un vote de confiance à la Chambre des communes sur la levée du moratoire relatif à la fracturation hydraulique. Certains élus tories affirment avoir été forcés à voter, tandis que d’autres ne respectent pas la consigne de vote.

Le 20, Liz Truss annonce sa démission, après seulement quarante-quatre jours de mandat.

Le 24, l’ancien ministre des Finances Rishi Sunak est désigné à la tête du Parti conservateur, à la suite du renoncement de Boris Johnson à briguer le poste.

Le 25, tandis que l’opposition réclame des élections générales anticipées, le roi Charles III charge Rishi Sunak de former un gouvernement, le parti tory étant majoritaire à la Chambre des communes. D’origine indienne, Rishi Sunak est le premier membre d’une minorité ethnique à accéder à Downing Street. Il maintient à leur poste de nombreux ministres, notamment Jeremy Hunt, et réintègre Suella Braverman dans ses fonctions.

— Universalis

Événements précédents