Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25 juin 2023

Guatemala. Élections générales

La candidate de l’Union nationale de l’espérance (UNE, centre droit) Sandra Torres, veuve de l’ancien président Àlvaro Colom, arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 21,1 % des suffrages. Déjouant les sondages, Bernardo Arévalo, fils de l'ancien président Juan José Arévalo et candidat du Mouvement Semilla (centre gauche), se qualifie pour le second tour avec 15,5 % des voix. Il devance Manuel Conde, candidat du parti du président sortant Alejandro Giammattei, Vamos (droite), qui obtient 10,4 % des suffrages. Le taux de votes nuls est de 17,3 % et le taux de participation de 59,5 %. Alejandro Giammattei n’était pas rééligible, la Constitution interdisant d’effectuer plus d’un mandat présidentiel. Les instances électorales avaient invalidé trois candidats – dont celui du Mouvement de libération des peuples, principale formation de gauche – qui avaient appelé à voter nul.

Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, Vamos progresse fortement avec 15,1 % des suffrages et 39 sièges sur 160, tout comme Semilla qui obtient 11,7 % des suffrages et 23 députés. UNE subit un revers avec 12,9 % des voix et 28 élus.

— Universalis

Événements précédents