16 juin 2019Guatemala. Élections générales.

 

Sandra Torres, candidate de l’Union nationale de l’espérance (UNE, centre gauche), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 25,5 p. 100 des suffrages. Elle sera opposée au second tour, en août, à Alejandro Giammattei, candidat du parti Vamos (centre droit) qui se présente pour la quatrième fois – il obtient 14 p. 100 des voix au premier tour. Le taux de participation est de 62,2 p. 100. La campagne électorale a été marquée par le rejet de la candidature de l’ancienne procureure générale Thelma Aldana, accusée d’être impliquée dans des affaires de corruption, alors qu’elle en a révélé de nombreuses dans le cadre de ses fonctions. Menacée de mort, celle-ci a quitté le pays, tout comme le procureur du tribunal électoral Oscar Schaad, qui craignait pour sa sécurité. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, l’UNE progresse fortement avec 17,9 p. 100 des suffrages et 54 sièges sur 160. Vamos, fondé en 2017, obtient 8 p. 100 des voix et 16 élus. Le Front de convergence nationale (FCN, droite) du président sortant Jimmy Morales s’effondre, avec 5,2 p. 100 des suffrages et 8 députés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16 juin 2019 - Guatemala. Élections générales. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-juin-2019-elections-generales/