11 août - 2 septembre 2019Guatemala. Élection de Alejandro Giammattei à la présidence.

 

Le 11, Alejandro Giammattei, candidat du parti Vamos (centre droit), remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 58 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Sandra Torres, candidate de l’Union nationale de l’espérance (UNE, centre gauche). Le taux de participation est de 40,4 p. 100. Ancien directeur de l’administration pénitentiaire, accusé d’exécutions extrajudiciaires par la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG) mise en place en 2007, Alejandro Giammattei a effectué dix mois de détention préventive en 2010 avant d’être libéré faute de preuves. Il confirme que le mandat de la CICIG, qui s’achève début septembre, ne sera pas renouvelé. Destinée à combattre la corruption et le crime organisé, cette commission mise en place sous l’égide de l’ONU a fait condamner de nombreux responsables politiques, mettant notamment en accusation, en 2017, le président sortant Jimmy Morales. En janvier, ce dernier avait mis fin à la mission de la CICIG et avait expulsé son président.

Le 2 septembre, Sandra Torres est arrêtée dans le cadre d’une enquête engagée par la Commission contre l’impunité et le ministère public, qui avait été suspendue pendant la durée de la campagne présidentielle. Elle est accusée de financement illicite de son parti lors de l’élection présidentielle de 2015.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11 août - 2 septembre 2019 - Guatemala. Élection de Alejandro Giammattei à la présidence. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-aout-2-septembre-2019-election-de-alejandro-giammattei-a-la-presidence/