GUATEMALA, chronologie contemporaine

 

2018

27 avril 2018
Suisse. Condamnation de l’ancien chef de la police du Guatemala.

La Chambre pénale d’appel du canton de Genève condamne l’ancien chef de la police du Guatemala Erwin Sperisen, de nationalité guatémaltèque et suisse, à quinze ans de prison pour complicité dans l’exécution de sept détenus de la prison de Pavón, proche de Guatemala City, lors de deux opérations de police, en 2005 et 2006. En septembre 2017, le Tribunal fédéral avait cassé un précédent jugement qui […] Lire la suite

2017

11-20 septembre 2017
Guatemala. Manifestations hostiles au président Jimmy Morales.

Le 11, le Parlement rejette la demande du parquet général et de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG) de lever l’immunité du président Jimmy Morales qui est soupçonné de financement illégal de sa campagne pour l’élection présidentielle d’octobre 2015. La CICIG est une organisation indépendante créée en décembre 2006 sous l’égide de l’ONU et chargée d’assister le pays  […] Lire la suite

2015

25 octobre 2015
Guatemala. Élection de Jimmy Morales à la présidence.

Le comédien Jimmy Morales, candidat du Front de convergence nationale (droite), remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 67,4 p. 100 des suffrages, face à la candidate sociale-démocrate Sandra Torres. Le taux de participation est de 56,3 p. 100. Jimmy Morales bénéficie du rejet de la classe politique traditionnelle suscité par le scandale de corruption impliquant l’ancien présiden […] Lire la suite

1er-6 septembre 2015
Guatemala. Arrestation du président Otto Pérez Molina et élections générales.

Le 1er, le Parlement vote à l’unanimité la levée de l’immunité du président Otto Pérez Molina qui est suspecté d’avoir dirigé un réseau de fraude douanière. La vice-présidente Roxana Baldetti, démissionnaire depuis mai, avait été arrêtée en août dans le cadre de la même affaire. Les deux dirigeants étaient la cible d’un vaste mouvement de protestation anticorruption depuis l […] Lire la suite

2013

10-20 mai 2013
Guatemala. Condamnation de l'ancien dictateur Efraín Ríos Montt.

Le 10, l'ancien dictateur Efraín Ríos Montt est condamné à quatre-vingts ans de prison pour génocide et crimes de guerre pour sa responsabilité dans le massacre en 1982-1983, durant la guerre civile, de près de mille huit cents Indiens Ixil, accusés de soutenir les guérillas de gauche. Le 20, la Cour constitutionnelle annule le jugement pour non-respect des droits de la défense et ordonne la repri […] Lire la suite

2011

6 novembre 2011
Guatemala. Élection d'Otto Pérez Molina à la présidence.

Le général de réserve Otto Pérez Molina, candidat du Parti patriotique (droite), remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 53,7 p. 100 des suffrages, devant son adversaire, l'homme d'affaires Manuel Baldizón, candidat du parti Lider (droite populiste). Le taux de participation est de 60,8 p. 100. Aucun candidat social-démocrate ne participait au scrutin à la suite du rejet par la C […] Lire la suite

2007

4 novembre 2007
Guatemala. Élection du social-démocrate Álvaro Colom à la présidence.

Le candidat social-démocrate Álvaro Colom, un chef d'entreprise, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 52,8 p. 100 des suffrages. Il était opposé au général à la retraite Otto Perez Molina, candidat de la droite. Le scrutin se déroule dans le calme, après une campagne électorale meurtrière. Il marque le premier retour de la gauche au pouvoir depuis le coup d'État orchestré par  […] Lire la suite

2003

28 décembre 2003
Guatemala. Élection du conservateur Oscar Berger à la présidence.

Le candidat conservateur de la Grande Alliance nationale, Oscar Berger, ancien maire de la capitale, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 54,1 p. 100 des suffrages, face à Alvaro Colom, candidat de l'Unité nationale de l'espérance (centre droit). Le taux de participation s'élève à 45,8 p. 100. Oscar Berger ne dispose pas de majorité au Parlement où, depuis les élections législ […] Lire la suite

2002

29-31 juillet 2002
Vatican – Guatemala – Mexique. Voyage du pape Jean-Paul II au Guatemala et au Mexique.

Les 29 et 30, arrivant de Toronto où étaient organisées les Journées mondiales de la jeunesse, le pape Jean-Paul II effectue sa troisième visite au Guatemala, où l'Église catholique est en recul face à la montée des cultes évangéliques. Plaidant pour « le respect de la dignité et des droits de l'homme », il salue particulièrement les communautés indiennes, victimes de discriminations raciales, qui […] Lire la suite

1999

26 décembre 1999
Guatemala. Élection d'Alfonso Portillo à la présidence.

Le 26, Alfonso Portillo, candidat du Front républicain guatémaltèque (F.R.G., droite) de l'ancien dictateur Efrain Rios-Montt, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 68,3 p. 100 des suffrages. Il était opposé au candidat du Parti de l'avancée nationale (P.A.N., droite) au pouvoir, Oscar Berger. Le candidat de gauche n'avait pas franchi le premier tour, le 7 novembre. Lors des é […] Lire la suite

1998

12-16 novembre 1998
France. Visite du président Jacques Chirac en Amérique centrale.

Le 12, Jacques Chirac entame par le Mexique sa visite d'État dans la région centro-américaine. Devant les deux chambres réunies en Congrès, à Mexico, il rend hommage au régime du président Ernesto Zedillo. Évoquant la « fin de l'ordre bipolaire », il appelle à la « reconstruction de l'ordre mondial » qui passe par de « nouvelles relations [...] entre puissances installées et puissances émergentes  […] Lire la suite

1996

29 décembre 1996
Guatemala. Accord de paix.

Le 29, le président Alvaro Arzu et les dirigeants de la guérilla de l'Union révolutionnaire nationale guatémaltèque, dont son chef Rolando Moran, signent, à Guatemala, un accord de paix qui met fin à trente-six ans d'une guerre civile qui a fait plus de cent mille morts. Entamées en 1991, les négociations en vue de la résolution du dernier conflit d'Amérique centrale s'étaient accélérées depuis l' […] Lire la suite

5-11 février 1996
Vatican. Visite du pape Jean-Paul II en Amérique centrale et au Venezuela.

Le 5, le pape Jean-Paul II arrive au Guatemala, première étape de sa visite en Amérique centrale, où il défend la cause des Indiens. Il s'était déjà rendu dans la région en mars 1983, alors que les violences y étaient nombreuses. Les guerres civiles étant terminées, il faut combattre « les plaies de la pauvreté et de l'ignorance », affirme le pape qui en rend responsables les luttes idéologiques.  […] Lire la suite

7 janvier 1996
Guatemala. Élection d'Álvaro Arzu à la présidence.

Candidat du Parti pour l'avancement national (« droite progressiste »), Álvaro Arzu, qui a axé sa campagne électorale sur la lutte contre la corruption, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 51,22 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Alfonso Portillo, candidat du Front républicain guatémaltèque (F.R.G., populiste). Le F.R.G. est dirigé par le général Efraín Ríos Montt, dont […] Lire la suite

1994

14 août 1994
Guatemala. Victoire de la droite aux élections législatives.

Les résultats des élections législatives confortent la formation du général Efraín Ríos Montt. Celui-ci avait dirigé le pays en 1982-1983 à la suite d'un putsch. Sa formation, le Front républicain guatémaltèque (droite), obtient 32,5 p. 100 des suffrages, soit 32 sièges sur 80 au Parlement. Le Parti de l'avance nationale (droite) remporte 24 sièges, et le Parti démocrate-chrétien 13. Le taux de pa […] Lire la suite

1993

16 novembre 1993
Guatemala. Accord sur le renouvellement du Parlement et de la Cour suprême.

En lutte depuis cinq mois avec le Parlement et la Cour suprême, qu'il voulait « épurer » en raison de sa corruption, le président Ramiro de Leon conclut avec le pouvoir législatif un « engagement pour la restructuration de l'État » qui prévoit l'annulation du référendum sur la dissolution de ces deux institutions et l'organisation d'élections législatives anticipées, en 1994, ainsi que le remplace […] Lire la suite

25 mai-5 juin 1993
Guatemala. Destitution du président Jorge Serrano à la suite de son coup d'État civil.

Le 25, le président Jorge Serrano dissout le Parlement et la Cour suprême et suspend « temporairement et partiellement » les garanties constitutionnelles. Il annonce son intention de gouverner par décrets jusqu'à l'élection, dans les deux mois, d'une Assemblée constituante. Le président Serrano justifie ce coup d'État civil par la nécessité de mettre fin au trafic de drogue qui déstabilise l'État, […] Lire la suite

1991

6-14 janvier 1991
Guatemala. Élection de Jorge Serrano à la présidence.

Le 6, au terme d'une campagne violente, Jorge Serrano, candidat du Mouvement d'action solidaire (M.A.S., centre-droit) et membre d'une secte protestante fondamentaliste, remporte le second tour de l'élection présidentielle en obtenant près de 68 p. 100 des voix devant Jorge Carpio, de l'Union du centre national (U.C.N., droite).Le 14, Jorge Serrano succède à Vinicio Cerezo, président démocrate-chr […] Lire la suite

1985

8 décembre 1985
Guatemala. Élection de Vinicio Cerezo à la présidence de la République

Le 8 a lieu le deuxième tour de l'élection présidentielle. Après le premier tour, le 3 novembre, deux candidats restaient en lice : Vinicio Cerezo Arevalo (démocrate-chrétien), arrivé largement en tête, et Jorge Carpio Nicolle, candidat de centre droit, qui avait obtenu environ 20 p. 100 des suffrages. Au second tour, Vinicio Cerezo est élu avec 68,37 p. 100 des voix, contre 31,63 p. 100 à Jorge C […] Lire la suite

1984

1er juillet 1984
Guatemala. Victoire de la Démocratie chrétienne aux élections

Le 1er ont lieu des élections pour désigner les quatre-vingt-huit membres d'une Assemblée constituante. Le général Oscar Mejía, qui préside le pays depuis août 1983 après avoir renversé le général Efrain Rios Montt, se félicite des conditions « régulières » dans lesquelles elles se sont déroulées et déclare que l'armée remettra le pouvoir aux civils en 1985. La coalition d'e […] Lire la suite

1983

8 août 1983
Guatemala. Renversement du général Rios Montt par le général Mejía

Le général Oscar Mejía, ministre de la Défense, renverse le général Efrain Rios Montt, placé à la tête de l'État après le coup d'État du 23 mars 1982. Ce dernier, adepte d'une secte fondamentaliste californienne, était de plus en plus isolé à l'intérieur comme à l'extérieur. Il ne s'agit donc, comme l'explique le général Mejía, que d'un « changement d'autorité », qui fait cependant sept morts et p […] Lire la suite

22 mars 1983
Guatemala. Annonce d' « un retour progressif à la vie constitutionnelle »

On annonce le 22, veille du jour anniversaire du coup d'État qui, en 1982, a porté le général Efrain Rios Montt au pouvoir, la levée de l'état de siège et la promulgation de trois lois qui devraient permettre à la population de « s'exprimer et de s'organiser librement ». Une amnistie valable pendant trente jours à partir du 28 mars est décrétée en faveur des guérilleros. Mais les tribunaux militai […] Lire la suite

2-9 mars 1983
Vatican – Amérique latine. Visite du pape Jean-Paul II en Amérique centrale

Le 2, Jean-Paul II quitte Rome pour une visite dans sept pays d'Amérique centrale et en Haïti. Ce voyage présente des risques importants aussi bien en raison du climat de violence dans cette région que des possibilités de manipulation à des fins politiques comme l'affirme l'Osservatore romano, journal du Vatican. Dès ses premières allocutions, à San José de Costa Rica, Jean-Pau […] Lire la suite

7 janvier 1983
États-Unis – Guatemala. Reprise de l'aide militaire américaine au Guatemala

Washington annonce que du matériel militaire américain va être à nouveau livré au Guatemala. L'aide militaire des États-Unis avait été interrompue en 1977 par le président Carter, mais, après la rencontre, le 4 décembre, entre le général Rios Montt et Ronald Reagan, ce dernier a estimé que des « progrès » avaient été accomplis en ce qui concerne les droits de l'homme malgré la dénonciation à la fi […] Lire la suite

1982

30 novembre-4 décembre 1982
États-Unis – Amérique latine. Brève tournée du président Ronald Reagan en Amérique latine

Le 30, Ronald Reagan arrive à Brasilia pour une visite officielle « de travail » de quarante-huit heures. À l'issue de ses entretiens avec le général Figueiredo, deux mesures de soutien à l'économie brésilienne sont annoncées : un prêt à court terme de 1,23 milliard de dollars pour aider le Brésil à faire face à ses obligations financières, dues à l'ampleur de sa dette extérieure qui dépassera 72  […] Lire la suite

9-30 juin 1982
Guatemala. Offensive du général Rios Montt contre la guérilla

Le 9, la junte de trois officiers qui dirigeait le Guatemala depuis le coup d'État militaire du 23 mars est dissoute et son chef, le général Efrain Rios Montt, est nommé président de la République et commandant en chef des forces armées. L'armée a voulu unifier les structures du commandement, en particulier pour pouvoir lutter plus efficacement contre la guérilla. Les élections, prévues pour la fi […] Lire la suite

7-23 mars 1982
Guatemala. Élection présidentielle suivie d'un coup d'État

Le 7, les électeurs sont appelés aux urnes pour élire un président et un vice-président de la République, soixante-six députés et les conseils municipaux des vingt-huit villes de plus de 30 000 habitants. L'abstention est traditionnellement importante dans ce pays où la situation économique est catastrophique et où la répression s'est gravement accrue : 13 500 personnes auraient été victimes de la […] Lire la suite

1981

11 mars 1981
Belize. Signature entre Londres et Guatemala d'un accord préalable à l'indépendance de l'ancien Honduras britannique

L'accord signé à Londres entre le Guatemala et la Grande-Bretagne met fin aux revendications territoriales du Guatemala qui estimait que devaient lui revenir les 23 000 kilomètres carrés peuplés en majorité de Noirs et de créoles anglophones de l'ancien Honduras britannique. Celui-ci, devenu le Belize en 1964, continue à dépendre de Londres pour sa défense et sa représentation à l'étranger.Une con […] Lire la suite

— Universalis