25 juin 2005Bulgarie. Élections législatives à l'issue indécise

 

Les résultats des élections législatives ne permettent pas de dégager de majorité parlementaire. Principale formation de l'opposition, le Parti socialiste bulgare (ex-communiste) arrive en tête avec 34 p. 100 des suffrages et 82 sièges sur 240 (+ 34 par rapport au scrutin de juin 2001). Il devance le Mouvement national Siméon II (centre droit) du Premier ministre sortant, l'ex-roi Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha, qui recueille 21,8 p. 100 des voix et obtient 53 élus (— 67). Le Mouvement pour les droits et libertés, parti de la minorité turque, arrive en troisième position avec 12 p. 100 des suffrages et 34 députés (+ 13). Les partis de la coalition de droite, Forces démocratiques unies, formée de l'Union des forces démocratiques (U.F.D.), des Démocrates pour une Bulgarie forte et de l'Union populaire bulgare, obtiennent respectivement 20, 17 et 13 sièges (— 1 par rapport au score de la seule U.F.D. en 2001). Le parti ultranationaliste Ataka fait une entrée réussie sur la scène parlementaire avec 8,9 p. 100 des voix et 21 élus. Le taux de participation est de 55,7 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25 juin 2005 - Bulgarie. Élections législatives à l'issue indécise », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-juin-2005-elections-legislatives-a-l-issue-indecise/