22-25 janvier 2010

France. Arrivée d'immigrés clandestins kurdes en Corse

Le 22, cent vingt-trois migrants en situation irrégulière sont découverts sur le littoral du sud de la Corse. Ils affirment être des Kurdes syriens qui ont fui la Syrie où ils étaient persécutés. Les migrants sont rapidement acheminés vers le continent où ils sont placés en camp de rétention administrative. En février 2001, un bateau transportant plus de neuf cents Kurdes, pour la plupart syriens, s'était échoué près de Saint-Raphaël (Var).

Le 24, la justice ordonne la remise en liberté des cent vingt-trois migrants, estimant que leur placement en détention s'est fait en dehors de tout cadre légal, en l'absence de placement en garde à vue. Les associations d'aide aux réfugiés dénoncent une atteinte au droit d'asile.

Le 25, Éric Besson, ministre en charge de l'Immigration, annonce l'annulation des arrêtés de reconduite à la frontière pris à l'encontre des migrants kurdes qui demandent l'asile en France. Il confirme la présentation prochaine d'une loi destinée à faire face à des « afflux massifs et inopinés » de migrants en situation irrégulière sur le territoire français.

— Universalis

Événements précédents