19-25 janvier 2010France. Polémique sur la double rémunération et la double fonction d'Henri Proglio

 

Le 19, alors que la rumeur s'amplifie, le gouvernement confirme qu'Henri Proglio, nommé P.-D.G. du groupe public E.D.F. en novembre 2009, continue de percevoir un salaire de Veolia Environnement, son groupe d'origine, dont il demeure le président non exécutif. La rémunération annuelle d'Henri Proglio dépasse ainsi 2 millions d'euros – la rémunération annuelle moyenne des dirigeants des groupes cotés au CAC 40 est de 3,6 millions d'euros. Henri Proglio aurait indiqué, lors de sa nomination à la tête d'E.D.F, vouloir conserver le niveau de rémunération qui était le sien à la direction de Veolia. Il avait également déclaré vouloir « pousser au rapprochement E.D.F-Veolia, dans l'intérêt des deux groupes ».

Le 21, à la suite de l'intervention du président Sarkozy, qui réagit aux critiques de l'opinion, Henri Proglio déclare renoncer à toute rémunération en tant que président de Veolia.

Le 24, en vue de faire taire la polémique sur la double fonction d'Henri Proglio, la ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi Christine Lagarde et le ministre du Budget Éric Woerth indiquent que cette situation est provisoire.

Le 25, Nicolas Sarkozy confirme que, d'ici « quelques mois », Henri Proglio se consacrera « à 100 p. 100 » à E.D.F.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-25 janvier 2010 - France. Polémique sur la double rémunération et la double fonction d'Henri Proglio », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-25-janvier-2010-polemique-sur-la-double-remuneration-et-la-double-fonction-d-henri-proglio/