22-24 octobre 2000France. Alerte à la « vache folle »

 

Le 22, un négociant en bestiaux de l'Eure et son fils sont mis en examen pour « tentative de tromperie sur les qualités substantielles de la marchandise pouvant rendre cette marchandise dangereuse pour la santé de l'homme ». Ils sont soupçonnés d'avoir sciemment présenté à l'abattoir de Villers-Bocage (Calvados) un animal atteint d'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.), la maladie de la « vache folle ». D'autres bêtes du même troupeau avaient été abattues et leur viande commercialisée dans des magasins Carrefour. Le distributeur décide de rappeler les produits suspects. Cet incident, qui suscite une vive émotion, relance le débat sur la mise en place d'un dépistage systématique de l'E.S.B. dans les abattoirs.

Le 24, le ministre de l'Agriculture, Jean Glavany, annonce l'extension des mesures de prévention de l'E.S.B. Le dépistage de l'infection chez les bêtes destinées à la boucherie sera renforcé ; les graisses d'origine bovine dans l'alimentation des ruminants seront interdites ; l'interdiction des farines animales pour l'alimentation des porcs, volailles et poissons d'élevage est à l'étude.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  22-24 octobre 2000 - France. Alerte à la « vache folle » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/22-24-octobre-2000-alerte-a-la-vache-folle/