Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

21-22 mai 1992

France - Allemagne. Création d'un corps d'armée franco-allemand

Les 21 et 22, réunis en sommet à La Rochelle, le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl présentent le projet de corps d'armée franco-allemand dont l'idée avait été lancée en octobre 1991, et qui doit succéder à la brigade mixte constituée en octobre 1990. Composé d'une division blindée française et de deux divisions mécanisées allemandes, celui-ci comptera de trente-cinq mille à quarante mille hommes et sera opérationnel en octobre 1995. Cet embryon de force commune, auquel d'autres pays de la C.E.E. sont invités à se joindre, concrétise l'identité propre en matière de défense que le traité de Maastricht, non encore ratifié, reconnaît à l'Europe. Enfreignant sa doctrine traditionnelle d'indépendance militaire, la France admet de placer une partie de ses forces sous un commandement multinational. De son côté, l'Allemagne accepte d'affecter prioritairement à ce corps d'armée des unités rattachées à l'O.T.A.N. Ce projet, critiqué par Washington, appelle une redéfinition du rôle de l'Alliance atlantique dans la défense de l'Europe. Les missions du futur corps d'armée comprennent en effet l'assistance mutuelle en cas d'agression, qui est prévue par les statuts de l'O.T.A.N. et de la C.E.E. Une autre mission du corps d'armée est le rétablissement ou le maintien de la paix, dans le respect de la charte de l'O.N.U. mais sans l'accord obligatoire de l'organisation internationale. Cette disposition nécessite la révision de la Constitution allemande qui interdit toute intervention militaire extérieure hors du cadre de l'O.T.A.N. L'assistance humanitaire constitue la troisième mission du corps d'armée franco-allemand.

— Universalis

Événements précédents

  • 20-27 mai 1992 France. Démission de Bernard Tapie du ministère de la Ville

    Le 20, le ministre de la Ville Bernard Tapie présente au Conseil des ministres une série de mesures en faveur des banlieues, dont la création d'un établissement public national chargé de conduire une politique d'urbanisme d'envergure, ainsi que diverses propositions pour améliorer les relations de quartier....

  • 15-24 mai 1992 France. Désengagement de l'État du groupe Total

    Le 15, après la vente de 2,3 p. 100 du capital d'Elf-Aquitaine en mars, le gouvernement annonce que la participation directe de l'État dans le capital de la société pétrolière Total va être ramenée de 31,7 à 5 p. 100. L'opération doit notamment se traduire par l'émission en Bourse de 12 p. 100 du capital....

  • 13-15 mai 1992 France - Pays Baltes. Visite du président François Mitterrand dans les pays Baltes

    Du 13 au 15, François Mitterrand se rend successivement en Lituanie, en Estonie et en Lettonie. Il est le premier chef d'État occidental à effectuer une visite dans les pays Baltes depuis que les trois anciennes républiques soviétiques ont recouvré leur souveraineté. Le président français entend les...

  • 7 mai 1992 Allemagne. Fin de la grève dans le secteur public

    Les salariés du secteur public, en grève depuis le 27 avril, reprennent le travail après que le gouvernement leur a accordé une hausse de salaires de 5,4 p. 100, ainsi que diverses primes. Les grévistes exigeaient 9,5 p. 100. Le chancelier Helmut Kohl avait affirmé que les hausses ne sauraient dépasser...

  • 5 mai 1992 France. Fusion entre Hachette et Matra

    Jean-Luc Lagardère annonce la fusion de deux sociétés de son groupe, Hachette et Matra. L'opération, qui se réalisera avant la fin de l'année, sera précédée d'une recapitalisation d'Hachette. Pour la première fois depuis dix ans, le groupe multimédias, qui est très endetté, présente en 1991 des résultats...

  • 5 mai-1er juin 1992 France. Accident meurtrier au stade de Furiani

    Le 5, quelques minutes avant le coup d'envoi de la demi-finale de la Coupe de France de football devant opposer les équipes de Bastia et de Marseille au stade de Furiani (Haute-Corse), dans la banlieue de Bastia, une tribune provisoire supportant trois mille personnes s'écroule. L'accident, dont le bilan...

  • 27-28 avril 1992 Allemagne. Démission soudaine du ministre des Affaires étrangères

    Le 27, Hans Dietrich Genscher, ministre des Affaires étrangères depuis mai 1974 et numéro deux du gouvernement, annonce qu'il démissionnera de son poste le 17 mai. Originaire de l'est de l'Allemagne, il avait été l'un des principaux artisans de la réunification du pays. Hans Dietrich Genscher est président...

  • 24 avril 1992 France - États-Unis. Fin du procès de l'« Amoco-Cadiz »

    La compagnie américaine Amoco renonce à faire appel du jugement du 24 janvier qui accordait des indemnités de 220 millions de francs aux communes bretonnes et 1,05 milliard de francs à l'État français, en réparation des dommages causés par la marée noire provoquée par le naufrage de l'...

  • 21 avril 1992 France. Fin du procès des fausses factures de la région parisienne

    Le tribunal correctionnel de Paris rend un jugement sévère dans l'affaire des fausses factures de la région parisienne, révélée en 1988 par l'administration fiscale. Ce procès a débuté le 25 novembre 1991. Bien que la destination des fonds détournés n'ait pas été établie, il semble que l'affaire dite...

  • 16 avril 1992 France. Poursuite de la restructuration des forces armées

    Le ministre de la Défense Pierre Joxe annonce de nouvelles mesures de restructuration des forces armées. Cette politique, élaborée à partir de 1990, doit notamment aboutir à ramener les effectifs de l'armée de terre de deux cent quatre-vingt-dix mille à deux cent vingt-cinq mille hommes – dont cent dix...