20-21 mai 1985

France. Surenchère au sein du P.C.F. dans les attaques contre les socialistes

Les 20 et 21, une réunion du comité central du P.C.F. destinée à « faire le point de la situation politique et de l'activité des communistes » est marquée par une certaine contestation de la ligne suivie par la C.G.T. Plusieurs intervenants, dont Georges Marchais, estiment que la centrale ouvrière ne dirige pas suffisamment ses attaques contre le gouvernement socialiste et « édulcore » ainsi les orientations adoptées par le XXVe congrès. Répondant à ces critiques, Henri Krasucki défend l'indépendance de sa confédération, qui « ne se situe en référence à aucun parti ».

— Universalis

Événements précédents