2 août 2001Yougoslavie. Première condamnation pour génocide par le T.P.I.Y.

 

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.) prononce sa première condamnation pour génocide à l'encontre du général serbe Radislav Krstić. Reconnu coupable de la mort de 7 574 habitants de Srebrenica, lors de l'attaque de cette enclave musulmane de Bosnie, en juillet 1995, celui-ci est condamné à quarante-six ans de prison. La qualification de génocide est retenue au motif qu'« en décidant de tuer tous les hommes de Srebrenica en âge de combattre, on décidait de rendre impossible la survie de la population des Musulmans de Bosnie à Srebrenica », passant ainsi « du nettoyage ethnique au génocide ».

Le 2 également, les autorités de Sarajevo autorisent le transfèrement à La Haye de trois généraux bosniaques, Enver Hadzihasanović, Mehmed Alagić et Amir Kubura, inculpés par le T.P.I.Y. de « crimes de guerre ». Commandant à l'époque des unités composées de combattants islamistes étrangers, ils sont accusés de crimes commis en 1993 à l'encontre de prisonniers de guerre et de civils croates.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2 août 2001 - Yougoslavie. Première condamnation pour génocide par le T.P.I.Y. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-aout-2001-premiere-condamnation-pour-genocide-par-le-t-p-i-y/