4-25 mars 2001Yougoslavie – Macédoine. Affrontements avec la guérilla albanaise en Macédoine et en Serbie

 

Le 4, trois soldats macédoniens sont tués par des militants de l'Armée de libération nationale de Macédoine (U.C.K.M.) qui sévit depuis quelques mois à la frontière entre la Macédoine et la province yougoslave du Kosovo, placée sous administration internationale. L'U.C.K.M. contrôle notamment le village macédonien de Tanusevci. La minorité albanaise constitue entre 25 et 30 p. 100 de la population macédonienne. Cette minorité revendique le respect de ses droits, face à la majorité slave. Un autre foyer de guérilla albanaise est signalé à la frontière entre le Kosovo et la Serbie, au nord de la Macédoine.

Le 7, alors que les incidents se multiplient aux frontières macédonienne et serbe, des soldats américains de la Kfor ouvrent le feu sur des combattants albanais à la frontière avec la Macédoine. Le lendemain, la Kfor investit le fief des rebelles albanais, Tanusevci.

Le 8, l'O.T.A.N. autorise l'armée yougoslave à intervenir dans une partie de la « zone de sécurité » de 5 kilomètres établie autour du Kosovo en juin 1999, afin de prévenir les agissements des rebelles albanais de l'Armée de libération de Presevo, Medvedja et Bujanovac (U.C.P.M.B.) à la frontière avec la Serbie. Les accrochages entre l'armée et l'U.C.P.M.B. y ont fait une trentaine de morts en quelques mois.

Le 12, la Serbie et les rebelles signent un cessez-le-feu sous l'égide de l'O.T.A.N.

À partir du 14, des combats opposent l'armée macédonienne aux rebelles albanais autour de Tetovo, deuxième ville du pays, située dans le nord-ouest et peuplée à 80 p. 100 d'Albanais. Des milliers de civils fuient la ville.

Le 18, les autorités de Skopje annoncent la mobilisation des réservistes et décrètent le couvre-feu à Tetovo. Le Premier ministre, Ljupco Georgievski, dénonce « une agression venant du Kosovo » et accuse les Occidentaux de ne pas agir contre les « terroristes ».

Le 19, l'Union européenne et l'O.T.A.N. annoncent la coordination de leurs moyens civils et militaires pour faire cesser les violences en Macédoine.

Le 20, Skopje donne vingt-quatre heures aux rebelles albanais pour se rendre ou quitter le territoire macédonien, avant de lancer une offensive.

Le 25, les forces macédoniennes donnent l'assaut aux collines dominant Tetovo, qui étaient tenues par les combattants de l'U.C.K.M. Ces derniers se replient en direction de la frontière. La première formation d'opposition albanaise en Macédoine, le Parti pour la démocratie et la prospérité, annonce qu'elle suspend sa participation aux travaux du Parlement. La communauté internationale appelle Skopje à la retenue.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-25 mars 2001 - Yougoslavie – Macédoine. Affrontements avec la guérilla albanaise en Macédoine et en Serbie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-25-mars-2001-yougoslavie-macedoine-affrontements-avec-la-guerilla-albanaise-en-macedoine-et-en-serbie/