2-7 février 2006Côte d'Ivoire. Sanctions de l'O.N.U. contre trois responsables de violences

 

Le 2, la France, soutenue par le Royaume-Uni, le Danemark et la Slovaquie, propose au comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'O.N.U. de sanctionner trois personnalités ivoiriennes: Charles Blé Goudé, dirigeant des « jeunes patriotes » fidèles au président Laurent Gbagbo, le « maréchal » Eugène Djué, l'un de leurs chefs, ainsi qu'un commandant des forces rebelles, Martin Kouakou Fofié. Tous trois sont accusés de violations des droits de l'homme, les deux premiers étant particulièrement soupçonnés d'avoir orchestré les violences dirigées notamment contre l'O.N.U., en janvier.

Le 7, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte des sanctions, les premières depuis le début de la crise en Côte d'Ivoire, à l'encontre des trois responsables qui sont frappés d'une interdiction de voyager et dont les avoirs à l'étranger sont gelés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-7 février 2006 - Côte d'Ivoire. Sanctions de l'O.N.U. contre trois responsables de violences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-7-fevrier-2006-sanctions-de-l-o-n-u-contre-trois-responsables-de-violences/