Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2-3 novembre 1995

Japon - États-Unis. Sanctions américaines contre la banque japonaise Daiwa

Le 2, le tribunal de New York inculpe les dirigeants aux États-Unis de la Daiwa Bank, l'un des principaux établissements bancaires japonais. Ceux-ci sont accusés d'avoir dissimulé, depuis plus de onze ans, des opérations frauduleuses sur le marché obligataire américain, qui se sont traduites par des pertes de 1,1 milliard de dollars. La Réserve fédérale ordonne à la Daiwa Bank de cesser ses activités aux États-Unis dans un délai de trois mois, mesure sans précédent concernant un établissement de cette taille.

Le 3, le ministère japonais des Finances adopte de sévères sanctions à l'encontre de la banque, qui doit réduire ses activités à l'étranger et renforcer son dispositif de contrôle interne. Depuis qu'il a éclaté, en septembre, le scandale de la Daiwa Bank a encore affaibli le système bancaire japonais, qui doit faire face, en raison de la chute des marchés, à une lourde masse de créances douteuses. Les autorités financières japonaises annoncent bientôt la fusion de la Daiwa Bank avec la banque Sumitomo. Le nouvel établissement qui doit naître de cette fusion, en octobre 1996, serait la première banque mondiale, en montant d'actifs.

— Universalis

Événements précédents