2-28 juillet 1997Crise financière asiatique. Crise monétaire en Asie du Sud-Est

 

Le 2, la Thaïlande décide de laisser flotter sa monnaie, qui était jusqu'alors liée à un panier de devises dominé par le dollar. Le baht faisait l'objet, depuis mai, d'attaques spéculatives de la part de grands fonds d'investissement internationaux. Au cours du mois, il perdra le quart de sa valeur par rapport à la devise américaine. Le ralentissement de la croissance, lié à la hausse du dollar et à l'effet des politiques visant à prévenir la surchauffe de l'économie, laisse apparaître les déséquilibres structurels qui minent l'économie des « nouveaux dragons » : déficit croissant de la balance des paiements courants, baisse des exportations, crise immobilière, crise bancaire, taux d'intérêt trop élevés.

Le 11, le gouvernement philippin laisse à son tour flotter le peso, qui est également attaqué. Bientôt, la spéculation vise les monnaies de la Malaisie, de l'Indonésie et de Singapour.

Le 28, Bangkok demande l'aide du Fonds monétaire international.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Pour citer l’article

«  2-28 juillet 1997 - Crise financière asiatique. Crise monétaire en Asie du Sud-Est », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-28-juillet-1997-crise-monetaire-en-asie-du-sud-est/