2-17 mai 2000Sierra Leone. Enlèvement de casques bleus et reprise des combats

 

Le 2, des rebelles du Front révolutionnaire uni (R.U.F.) tuent plusieurs casques bleus de la Mission des Nations unies en Sierra Leone (Minusil) et, en une semaine, en enlèveront quelque cinq cents autres. L'O.N.U. met directement en cause la responsabilité de Foday Sankoh, chef du R.U.F. De son côté, ce dernier dénonce la partialité de l'O.N.U. dans le règlement du conflit sierra-léonais et reproche au président Ahmad Tejan Kabbah de ne pas respecter l'accord de paix signé en juillet 1999 à Lomé.

Le 8, à Freetown, les rebelles du R.U.F. répriment une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes hostiles à Foday Sankoh. Plusieurs manifestants sont tués. Le chef du R.U.F. disparaît. Les jours suivants, tandis que les ressortissants étrangers sont évacués, des milliers de Sierra-Léonais trouvent refuge dans la capitale défendue par une force d'intervention britannique.

Le 15, le R.U.F., dont la marche vers Freetown a été stoppée par les forces britanniques et qui fait face à une contre-offensive des forces pro-gouvernementales, libère un premier groupe d'otages. La plupart des autres seront libérés avant la fin du mois.

Le 17, Foday Sankoh est arrêté à Freetown et remis à l'armée loyaliste.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-17 mai 2000 - Sierra Leone. Enlèvement de casques bleus et reprise des combats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-17-mai-2000-enlevement-de-casques-bleus-et-reprise-des-combats/