6-20 janvier 1999Sierra Leone. Échec d'une nouvelle offensive de la rébellion contre la capitale

 

Le 6, les rebelles, qui ont repris l'offensive en décembre 1998, investissent Freetown, comme ils avaient menacé de le faire si le président Ahmad Tejan Kabbah ne quittait pas le pouvoir. Renversé par un putsch en mai 1997, ce dernier avait été rétabli dans ses fonctions à la suite de l'intervention, en février 1998, des unités nigérianes de la Force ouest-africaine d'interposition, l'Ecomog. La rébellion se compose des partisans des anciens putschistes et des combattants du Front uni révolutionnaire (R.U.F.), en lutte contre le pouvoir depuis 1991. Le fondateur du R.U.F., le caporal Foday Sankoh, condamné à mort par la Haute Cour en octobre 1998, est détenu au secret par l'Ecomog.

Le 20, l'Ecomog encercle, non loin de Freetown, les rebelles qui ont été chassés de la capitale dévastée par les combats. Le R.U.F. allié aux unités putschistes de l'armée contrôle toutefois la plus grande partie du territoire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-20 janvier 1999 - Sierra Leone. Échec d'une nouvelle offensive de la rébellion contre la capitale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-20-janvier-1999-echec-d-une-nouvelle-offensive-de-la-rebellion-contre-la-capitale/