SIERRA LEONE, chronologie contemporaine

 

2018

7-31 mars 2018
Sierra Leone. Élection de Julius Maada Bio à la présidence.

Le 7 se tient le premier tour des élections générales. Le chef de l’opposition et ancien militaire Julius Maada Bio, candidat du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP) à l’élection présidentielle, arrive en tête avec 43,3 p. 100 des suffrages, contre 42,7 p. 100 pour le ministre des Affaires étrangères Samura Kamara, candidat du Congrès de tout le peuple (APC). Le président sortant Ernest Bai Koro […] Lire la suite

2014

2-25 septembre 2014
Afrique de l'Ouest. Mobilisation internationale contre le virus Ebola.

Le 2, la présidente de l'O.N.G. Médecins sans frontières Joanne Liu dénonce devant l'Assemblée générale des Nations unies une « coalition mondiale de l'inaction » face à la propagation du virus Ebola. L'O.N.G., très présente sur le terrain, critique le retard de la prise en compte de ce fléau par l’O.M.S. et l'insuffisance de son action contre une épidémie qui a débuté en mars et a déjà fait près  […] Lire la suite

8-28 août 2014
Afrique de l'Ouest. Aggravation de l'épidémie de fièvre Ebola.

Le 8, l'O.M.S. décrète que la lutte contre l'épidémie de fièvre hémorragique causée par le virus Ebola, qui sévit en Afrique de l'Ouest depuis le mois de mars, constitue une « urgence de santé publique de portée internationale » appelant « une réponse internationale coordonnée ». Les quatre pays touchés – la Guinée, le Liberia, le Nigeria et la Sierra Leone – décrètent l'état d'urgence sanitaire a […] Lire la suite

2-3 juillet 2014
Afrique de l'Ouest. Épidémie de fièvre Ebola.

Les 2 et 3, les représentants de onze pays d'Afrique de l'Ouest, réunis à Accra, au Ghana, sur l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé, conviennent d'une stratégie commune face à l'épidémie de fièvre Ebola. Depuis mars, celle-ci a déjà contaminé sept cent cinquante personnes, dont quatre cent quarante-cinq sont décédées, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Il n'existe ni vaccin n […] Lire la suite

2012

17 novembre 2012
Sierra Leone. Réélection du président Ernest Bai Koroma.

Le président Ernest Bai Koroma est réélu dès le premier tour avec 58,7 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien président Julius Maada Bio, obtient 37,4 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 87,3 p. 100. Le Congrès de tout le peuple, la formation du chef de l'État, remporte 53,7 p. 100 des suffrages et 67 sièges sur 124 aux élections législatives, contre 38,3 p. 100 des  […] Lire la suite

2007

8 septembre 2007
Sierra Leone. Élection d'Ernest Bai Koroma à la présidence.

Le candidat d'opposition du Congrès de tout le peuple, Ernest Bai Koroma, qui a fait campagne sur le thème du «changement», remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 54,6 p. 100 des suffrages. Il devance le candidat du Parti du peuple de Sierra Leone au pouvoir, Solomon Berewa. Ernest Bai Koroma était déjà arrivé en tête du premier tour, le 11 août, avec 44,3 p. 100 des voix. […] Lire la suite

2006

27 mars-3 avril 2006
Liberia – Sierra Leone. Arrestation de Charles Taylor.

Le 27, le président nigérian Olusegun Obasanjo accepte d'extrader Charles Taylor, réfugié au Nigeria depuis août 2003. L'ancien président libérien, qui fait l'objet de mandats d'arrêt délivrés par la justice de la Sierra Leone pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité commis entre 1997 et 2000, prend la fuite.Le 29, Charles Taylor est arrêté et extradé vers le Liberia. Il est aussi […] Lire la suite

2002

14 mai 2002
Sierra Leone. Victoire du président sortant aux élections générales.

Le 14, le président sortant, Ahmad Tejan Kabbah, remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 70,1 p. 100 des suffrages. Le scrutin se déroule sous surveillance internationale, alors qu'une importante mission de paix de l'O.N.U. est présente dans le pays. Le principal adversaire du président Kabbah, Ernest Koroma, du Congrès du peuple, obtient 22,3 p. 100 des voix. Le candidat de l […] Lire la suite

2000

2-17 mai 2000
Sierra Leone. Enlèvement de casques bleus et reprise des combats.

Le 2, des rebelles du Front révolutionnaire uni (R.U.F.) tuent plusieurs casques bleus de la Mission des Nations unies en Sierra Leone (Minusil) et, en une semaine, en enlèveront quelque cinq cents autres. L'O.N.U. met directement en cause la responsabilité de Foday Sankoh, chef du R.U.F. De son côté, ce dernier dénonce la partialité de l'O.N.U. dans le règlement du conflit sierra-léonais et repro […] Lire la suite

1999

7 juillet 1999
Sierra Leone. Signature d'un accord de paix.

Le gouvernement du président Ahmed Tejan Kabbah et les rebelles du Front révolutionnaire uni (R.U.F.) du caporal Foday Sankoh signent, à Lomé (Togo), un accord de paix paraphé par les présidents libérien, burkinabé, nigérian et togolais ainsi que par les représentants de l'O.N.U. et de l'O.U.A. L'accord met fin à huit années d'une guerre civile qui a fait au moins 20 000 morts et provoqué le dépla […] Lire la suite

6-20 janvier 1999
Sierra Leone. Échec d'une nouvelle offensive de la rébellion contre la capitale.

Le 6, les rebelles, qui ont repris l'offensive en décembre 1998, investissent Freetown, comme ils avaient menacé de le faire si le président Ahmad Tejan Kabbah ne quittait pas le pouvoir. Renversé par un putsch en mai 1997, ce dernier avait été rétabli dans ses fonctions à la suite de l'intervention, en février 1998, des unités nigérianes de la Force ouest-africaine d'interposition, l'Ecomog. La r […] Lire la suite

1998

5 février-10 mars 1998
Sierra Leone. La junte chassée du pouvoir par l'Ecomog.

À partir du 5, des combats opposent les militaires partisans de la junte au pouvoir aux soldats de la Force ouest-africaine d'interposition (Ecomog), principalement constituée de Nigérians. Depuis le coup d'État de mai 1997, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest, dont le Nigeria fait partie, tente de rétablir dans ses fonctions le président élu, Ahmad Tejan Kabbah, renversé par u […] Lire la suite

1997

1er-17 juin 1997
Sierra Leone. Intervention nigériane contre la junte.

Le 1er, la junte qui a pris le pouvoir en mai nomme à sa vice-présidence le chef rebelle du Front révolutionnaire uni, le caporal Foday Sankoh, qui est toujours retenu au Nigeria. Les États-Unis et la France commencent à organiser l'évacuation des ressortissants étrangers.Le 2, des unités nigérianes de la Force ouest-africaine d'interposition (Ecomog) interviennent à Freetow […] Lire la suite

25-28 mai 1997
Sierra Leone. Coup d'État militaire.

Le 25, à l'issue de combats qui font une centaine de morts, un groupe de militaires prend le pouvoir à Freetown, la capitale, forçant à l'exil le président Ahmad Tejan Kabbah, démocratiquement élu en mars 1996. Il s'agit du troisième coup d'État militaire depuis avril 1992. Les putschistes libèrent le commandant Johnny Paul Koroma, emprisonné pour sa participation à une précédente tentative de cou […] Lire la suite

1996

30 novembre 1996
Sierra Leone. Accord de paix.

Le président Ahmed Tejan Kabbah et le chef des rebelles du Front révolutionnaire uni (R.U.F.), Foday Sankoh, signent un accord de paix à Abidjan (Côte-d'Ivoire). Celui-ci met fin à une guerre civile qui a fait vingt mille morts en cinq ans et provoqué le déplacement de sept cent mille personnes. Le R.U.F. se trouve contraint de signer la paix après avoir subi plusieurs revers militaires. […] Lire la suite

15-29 mars 1996
Sierra Leone. Retour du pouvoir aux civils à l'issue des élections générales.

Le 15, le candidat du Parti du peuple sierraléonais (S.L.P.P.), Ahmad Tejan Kabbah, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 59,49 p. 100 des suffrages. Il était opposé à John Karefa-Smart, qui représentait le Parti de l'union nationale du peuple (U.N.P.P.) et qui a obtenu 40,51 p. 100 des suffrages. Les deux hommes étaient arrivés en tête au premier tour, les 26 et 27 février, a […] Lire la suite

16-23 janvier 1996
Sierra Leone. Renversement du président Valentine Strasser par un putsch.

Le 16, le capitaine Valentine Strasser, chef de la junte qui avait déposé le président Joseph Momoh en avril 1992, est renversé par un putsch sans effusion de sang dirigé par le général Julius Maada Bio, vice-président du Conseil national provisoire de gouvernement. Le président Strasser est expulsé vers la Guinée. Les putschistes l'accusent d'avoir voulu conserver le pouvoir au-delà des élections […] Lire la suite

1995

20 avril 1995
Sierra Leone. Libération des otages occidentaux.

Le 20, après de longues négociations avec le Comité international de la Croix-Rouge (C.I.C.R.), les rebelles du Front révolutionnaire uni (R.U.F.) relâchent les dix derniers otages occidentaux capturés entre novembre 1994 et janvier 1995 – six Britanniques, deux Suisses, un Australo-Suisse et un Allemand. En mars, ils avaient déjà libéré sept religieuses – six Italiennes et une Brésilienne – enlev […] Lire la suite

1992

29 avril-1er mai 1992
Sierra Leone. Renversement du président Joseph Momoh par un coup d'État.

Le 29, une rébellion militaire tourne au coup d'État et fait douze morts. Joseph Momoh, président du Parti du Congrès du peuple tout entier et chef de l'État depuis novembre 1985, est destitué.Le 1er mai, alors que le président déchu s'enfuit en Guinée, la junte forme un Conseil national provisoire de gouvernement de vingt-deux membres. Celui-ci est présidé par le capitaine  […] Lire la suite

1991

23-30 août 1991
Sierra Leone. Adoption du multipartisme par référendum.

Trois millions d'électeurs sont appelés à se prononcer par référendum sur une nouvelle Constitution qui institue le multipartisme après treize ans de parti unique. Le « oui » recueille près de 60 p. 100 des suffrages exprimés. […] Lire la suite

1981

1er-3 septembre 1981
Sierra Leone. Crise sociale

Le 1er, l'état d'urgence est proclamé pour six mois après l'échec des négociations menées avec les syndicats pour faire annuler un mot d'ordre de grève générale lancé pour ce jour-là. La Confédération syndicale, qui regroupe deux cent cinquante mille membres, réclame une réduction des prix alimentaires, de ceux des transports et des loyers, alors que l'inflation atteint un t […] Lire la suite

— Universalis