2-16 juillet 1981France. Mise en place de la nouvelle Assemblée

 

Le 2, l'Assemblée nationale élue les 14 et 21 juin se réunit pour tenir sa session de droit. Selon la tradition, c'est le doyen d'âge, Marcel Dassault, qui prononce le discours d'ouverture. Ensuite, les députés procèdent à l'élection du président de l'Assemblée : Louis Mermaz, député de l'Isère (P.S.), est élu par 295 voix, contre 149 à Jean-Paul de Rocca-Serra (R.P.R.). Dans son allocution, le nouveau président déclare être fier de voir son pays « renouer avec ses plus hautes traditions démocratiques ».

Ce même jour, les groupes parlementaires sont officiellement constitués. Le groupe socialiste compte 265 membres (Pierre Joxe, président), le groupe R.P.R. 79 (Claude Labbé, président), l'U.D.F. 51 (Jean-Claude Gaudin, président) et le groupe communiste 43 (André Lajoinie, président).

Le 7, les six commissions permanentes procèdent à l'élection de leurs bureaux. À part celle de la production et des échanges, présidée par un communiste, toutes reviennent à des socialistes ou apparentés.

Le 8, François Mitterrand, dans un message lu à l'Assemblée nationale, évoque le rôle du Parlement, qui est appelé à s'élargir.

Le même jour, Pierre Mauroy présente aux députés le programme d'action de son gouvernement. Le 9, à l'issue du débat, l'Assemblée lui accorde sa confiance par 302 voix contre 147.

Le 16 prend fin la première session ordinaire de la septième législature.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-16 juillet 1981 - France. Mise en place de la nouvelle Assemblée », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-16-juillet-1981-mise-en-place-de-la-nouvelle-assemblee/