12-29 juin 1981France. Remous dans l'audiovisuel

 

Le 12, Georges Fillioud, ministre de la Communication, lance une mise en garde sévère aux responsables de la radio et de la télévision, mettant en cause leur objectivité et leur reprochant d'agir « en adversaires de la majorité nouvelle ».

Le 17, Michel Caste est nommé P.-D.G. de la Sofirad, société représentant l'État français dans la plupart des stations périphériques. Il succède à Xavier Gouyou-Beauchamps, qui occupait le poste depuis 1977.

Le 18, le ministre de la Communication déclare que « les journalistes doivent exiger le respect de la loi ».

Le 22, Maurice Ulrich, P.-D.G. d'Antenne 2, et Roland Faure, directeur de l'information à Radio-France, remettent leur démission. Tandis que le mandat du premier est provisoirement maintenu, l'intérim du second est confié à Jérome Bellay, rédacteur en chef. Le 23, c'est au tour de Claude Contamine, président de FR 3, de démissionner ; Guy Thomas, chroniqueur à Europe I, lui succède immédiatement.

Le 25, Pierre Nicolaÿ, ami personnel de François Mitterrand, remplace Yves Cannac à la tête de l'agence Havas, qui détient les parts de l'État dans R.T.L.

Le 29, Jean-Pierre Elkabbach quitte la direction de l'information d'Antenne 2 ; Noël Copin, chef du service politique, assure son intérim, tandis que Bertrand Labrusse remplacera Antoine de Clermont-Tonnerre à la tête de la Société française de production (S.F.P.).

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-29 juin 1981 - France. Remous dans l'audiovisuel », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-29-juin-1981-remous-dans-l-audiovisuel/