2-10 octobre 1990

France. Remaniement ministériel et élection du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale

Le 2, Michel Rocard remanie son gouvernement. À la Justice, Pierre Arpaillange est remplacé par Henri Nallet, qui abandonne l'Agriculture à Louis Mermaz. Le nouveau garde des Sceaux sera assisté de Georges Kiejman, ministre délégué. Élisabeth Guigou, proche de François Mitterrand à l'Élysée, succède à Édith Cresson comme ministre délégué chargé des Affaires européennes. Enfin, pour confirmer l'« ouverture », le départ de Théo Braun est compensé par l'arrivée du centriste (U.D.C.) Bruno Durieux, nommé ministre délégué à la Santé.

Le 10, Jean Auroux, proche de Laurent Fabius, est élu président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale, par cent treize voix contre cent neuf à Henri Emmanuelli, soutenu par Lionel Jospin. Il succède ainsi à Louis Mermaz, nouveau ministre de l'Agriculture, au terme d'âpres manœuvres au sein des instances du parti, les fabusiens, mécontents du soutien de Michel Rocard à Henri Emmanuelli, ayant menacé de quitter la direction du P.S. si un jospiniste était élu.

— Universalis

Événements précédents