1er-23 septembre 2020États-Unis. Suite des affaires de violences policières.

 

Le 1er, le président Donald Trump se rend à Kenosha (Wisconsin) où de violentes émeutes ont éclaté en août après qu’un policier blanc a grièvement blessé par balles un Afro-Américain, Jacob Blake, lors d’une tentative d’interpellation. Il rencontre des policiers, ainsi que le propriétaire d’un magasin incendié lors des émeutes dont il rend responsable le « terrorisme intérieur » alimenté par la « gauche radicale ».

Le 3, le candidat démocrate à l’élection présidentielle de novembre, l’ancien vice-président Joe Biden, effectue à son tour un déplacement à Kenosha où il rencontre la famille de Jacob Blake. Il promet de s’« attaquer au péché originel de ce pays, vieux de quatre cents ans… l’esclavage et tous ses vestiges. »

Le 3 également, à Olympia (Washington), la police abat le militant antifasciste Michael Reinoehl qui était soupçonné du meurtre du militant d’extrême droite Aaron Danielson, tué à Portland (Oregon) fin août. Portland est depuis fin mai le théâtre de manifestations contre le racisme et les violences policières.

Le 23, le procureur général du Kentucky Daniel Cameron annonce qu’aucun des trois agents qui ont tué par balles une Afro-Américaine, Breonna Taylor, après avoir fait irruption à son domicile de Louisville, en mars, ne sera poursuivi pour homicide. Il estime que ceux-ci se trouvaient en état de légitime défense. Cette décision entraîne des manifestations dans la ville.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-23 septembre 2020 - États-Unis. Suite des affaires de violences policières. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-23-septembre-2020-suite-des-affaires-de-violences-policieres/