3-26 août 2020États-Unis. Poursuite des pressions sur Pékin.

 

Le 3, le président Donald Trump annonce qu’il laisse jusqu’au 15 septembre à la start-up chinoise ByteDance, propriétaire de l’application vidéo TikTok, pour vendre celle-ci à Microsoft, ou à une autre entreprise américaine, menaçant, faute de quoi, de l’interdire sur le territoire américain « pour des raisons de sécurité ». TikTok, version internationale de l’application créée par ByteDance, est indépendante de sa version chinoise, Douyin. TikTok n’est pas disponible en Chine et ses données n’y sont pas stockées. L’application compte huit cents millions d’utilisateurs actifs, dont cent millions aux États-Unis.

Le 4, Donald Trump précise qu’une partie du produit de la vente de TikTok doit revenir au Trésor américain.

Le 6, le président Trump signe deux décrets interdisant, dans un délai de quarante-cinq jours, aux entreprises américaines toute transaction avec les sociétés chinoises ByteDance et Tencent, propriétaire de la messagerie WeChat. Il accuse cette dernière, comme TikTok, d’espionner ses utilisateurs américains pour le compte de Pékin. De nombreuses sociétés américaines s’inquièteront des effets de ces interdictions sur leurs activités.

Le 7, le gouvernement américain adopte des sanctions à l’encontre de onze dirigeants de Hong Kong, dont la chef de l’exécutif Carrie Lam, en application du Hong Kong Autonomy Act adopté en juillet.

Le 10, le secrétaire à la Santé Alex Azar se rend à Taïwan. Il est le plus haut responsable américain à se rendre dans l’île nationaliste depuis la rupture des relations diplomatiques entre Washington et Taipei en 1979. Il transmet à la présidente Tsai Ing-wen « un message de fort soutien et d’amitié du président Trump » et félicite les autorités pour leur gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Pékin déclare que cette visite représente une menace pour « la paix et la stabilité ».

Le 25, un avion-espion américain survole la mer de Bohai, proche de Pékin.

Le 26, l’armée chinoise tire quatre missiles balistiques en direction de la mer de Chine méridionale depuis la province du Zhejiang à l’est et du Qinghai à l’ouest.

Le 26 également, Washington adopte des sanctions à l’encontre de vingt-quatre entreprises et responsables chinois impliqués dans l’appropriation et la militarisation par Pékin d’îlots de la mer de Chine méridionale.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-26 août 2020 - États-Unis. Poursuite des pressions sur Pékin. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-26-aout-2020-poursuite-des-pressions-sur-pekin/