Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

1er-19 mai 1981

États-Unis - Japon. Accord sur la limitation des exportations de voitures japonaises aux États-Unis

Le 1er, le gouvernement japonais annonce la limitation, pendant deux ans, des exportations de voitures japonaises vers les États-Unis : 1 680 000 voitures seulement (au lieu de 1 820 000) pendant le premier exercice ; un peu plus pendant le second.

La nouvelle est bien accueillie par les États-Unis, qui ont fait pression sur le Japon. Mais elle suscite l'indignation des Européens qui se voient refuser un « traitement de faveur » similaire.

Le 2, la Commission européenne à Bruxelles demande d'urgence des éclaircissements, tandis que cette décision suscite au Japon de vives réactions des constructeurs, qui se plaignent de ne pas avoir été consultés.

Le 15 et le 16, la rencontre à Paris des constructeurs d'automobiles européens et japonais se solde par un échec, les Européens estimant que, malgré leur « bonne volonté », ils n'ont pas été entendus par les Japonais et que, par conséquent, le problème est maintenant entre les mains des autorités gouvernementales européennes.

Le 19, les Dix donnent à la Commission européenne un mandat pour négocier avec les Japonais.

— Universalis

Événements précédents