9-18 mars 1981États-Unis – Afghanistan. Évocation par les États-Unis d'une livraison d'armes aux résistants afghans

 

Le 9, le président des États-Unis déclare au cours d'une interview télévisée qu'une aide militaire à la résistance afghane « doit être envisagée ». Alors que quatre-vingt-cinq mille soldats soviétiques se trouvent toujours en Afghanistan, Washington semble estimer que seule pourrait gêner les Soviétiques une aide militaire massive aux insurgés afghans qui n'ont reçu régulièrement des armes, jusqu'à présent, que de l'Égypte et de la Chine.

Le 18, le gouvernement de Moscou, dans une « déclaration autorisée » de l'agence Tass, estime que « les États-Unis font franchir un nouveau degré à leur intervention armée en Afghanistan » en envisageant d'envoyer des armes aux insurgés afghans que Ronald Reagan a appelés des « combattants de la liberté ». La Pravda avait elle-même indiqué que les déclarations du président Reagan fournissaient une justification a posteriori de l'intervention de l'armée soviétique en décembre 1979. Mais, pour l'agence Tass, elles vont à l'encontre de l'« offensive de paix » lancée par Leonid Brejnev à la fin de février devant le XXVIe congrès du parti.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-18 mars 1981 - États-Unis – Afghanistan. Évocation par les États-Unis d'une livraison d'armes aux résistants afghans », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-18-mars-1981-etats-unis-afghanistan-evocation-par-les-etats-unis-d-une-livraison-d-armes-aux-resistants-afghans/