18 août 1986France. Mort de quatre militants de S.O.S.-France dans l'explosion de leur propre bombe

 

Dans la nuit du 17 au 18, dans le centre de Toulon, quatre personnes sont tuées par l'explosion de la bombe qu'elles transportaient dans leur voiture. Parmi les victimes figure un ancien membre du Front national, Claude Noblia, président de l'association S.O.S.-France, association légalement déclarée dont les adhérents (une cinquantaine) sont recrutés dans les milieux d'extrême droite et parmi d'anciens parachutistes.

Dans les jours qui suivent, alors que certains militants d'extrême droite soutiennent la thèse de la voiture piégée, la police établit que S.O.S.-France était la couverture légale d'un groupe clandestin, les « Commandos de France contre l'invasion maghrébine », qui avait revendiqué six attentats racistes commis en mai et juin à Marseille, Toulon, Fréjus et Draguignan.

—  Universalis

Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18 août 1986 - France. Mort de quatre militants de S.O.S.-France dans l'explosion de leur propre bombe », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-aout-1986-mort-de-quatre-militants-de-s-o-s-dans-l-explosion-de-leur-propre-bombe/