17 avril 2000France. Rapport final sur la spoliation des juifs

 

La mission d'étude sur la spoliation des juifs de France sous le régime de Vichy, installée en mars 1997 et présidée par Jean Mattéoli, remet son rapport final au Premier ministre. Ce rapport chiffre à environ 8,8 milliards de francs actuels le montant de cette spoliation organisée par l'État français. Sur ce total, la saisie des avoirs financiers détenus par les banques et les compagnies d'assurance représente environ 3,4 milliards de francs, l'« aryanisation » – la vente ou la liquidation – des entreprises, des biens immobiliers et valeurs mobilières appartenant à des juifs environ 5,1 milliards de francs, le reste étant constitué des sommes confisquées aux personnes internées dans les camps français. La mission Mattéoli estime qu'au moins 90 p. 100 des sommes spoliées ont été remboursées depuis la fin de la guerre. Les juifs ont aussi été victimes de pillages effectués par l'occupant. Ceux-ci ont été pour la plupart indemnisés par l'État allemand. La mission évalue à 100 000 le nombre d'objets de valeur volés par les nazis ; 61 000 ont été retournés en France, parmi lesquels 45 000 ont été rendus à leurs propriétaires. Les pièces non réclamées ont été vendues, excepté 2 000 objets de grande valeur qui sont toujours conservés par les musées nationaux. Le montant des biens juifs toujours détenus par l'État s'élève à 1,4 milliard de francs et ceux qui sont conservés par les établissements financiers à 1 milliard. Le rapport Mattéoli préconise que ces fonds en déshérence soient versés à une Fondation pour la mémoire des victimes de la Shoah chargée d'« une mission d'histoire, d'éducation et de solidarité ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17 avril 2000 - France. Rapport final sur la spoliation des juifs », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-avril-2000-rapport-final-sur-la-spoliation-des-juifs/