Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

16 avril 2012

Argentine. Nationalisation partielle de la compagnie pétrolière Y.P.F

La présidente Cristina Fernández de Kirchner annonce le dépôt d'un projet de loi d'expropriation de 51 p. 100 du capital de la compagnie pétrolière Y.P.F. Le capital de celle-ci est détenu à 57 p. 100 par l'espagnol Repsol. Le groupe hispano-argentin extrait 67 p. 100 de sa production d'hydrocarbures en Argentine. Il contrôle aussi 52 p. 100 de la capacité de raffinage du pays. Le gouvernement l'accuse de ne pas investir suffisamment en Argentine, alors que la chute de la production nationale a contraint le pays, qui est traditionnellement exportateur d'hydrocarbures, à en importer en 2011 pour près de 10 milliards de dollars. Y.P.F. avait été privatisée par le gouvernement de Carlos Menem dans les années 1990. Cette décision provoque une vive réaction de la part des autorités espagnoles.

— Universalis

Événements précédents