15-23 mars 2003République centrafricaine. Coup d'État du général François Bozizé

 

Le 15, les forces du général François Bozizé, ancien chef d'état-major des armées, investissent Bangui, empêchant l'atterrissage de l'avion du président Ange-Félix Patassé, de retour d'un déplacement à Niamey (Niger). Celui-ci avait rompu le dialogue national avec l'opposition à la suite de sa reconquête brutale du nord du pays, en février. Les forces du général Bozizé sont soutenues par le Tchad et la République démocratique du Congo.

Le 16, tandis que ses troupes mettent la capitale à sac, le général Bozizé se proclame chef de l'État et suspend les institutions.

Le 22, la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale décide de renforcer son contingent en Centrafrique où la France maintient également le sien.

Le 23, le général Bozizé désigne comme Premier ministre une grande figure de l'opposition, Abel Goumba.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-23 mars 2003 - République centrafricaine. Coup d'État du général François Bozizé », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-23-mars-2003-coup-d-etat-du-general-francois-bozize/