Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-10 juin 1998

Guinée-Bissau. Mutinerie des partisans du chef d'état-major limogé

Le 6, le président João Bernardo Vieira destitue le chef d'état-major, le général Ansumane Mané, qui est accusé de négligence dans le traitement d'une affaire de trafic d'armes destinées aux rebelles de Casamance, au Sénégal.

Le 7, des militaires partisans du général Mané se mutinent et occupent un camp militaire à Bissau, à partir duquel ils bombardent la capitale. Les combats provoquent la fuite de la majorité des deux cent cinquante mille habitants de la ville.

Le 10, des troupes venues du Sénégal et de Guinée interviennent à Bissau, à la demande du président Vieira, pour mater les rebelles qui résistent. Le 26 août, les belligérants signeront un cessez-le-feu au Cap-Vert, sous l'égide d'une délégation d'États lusophones.

— Universalis

Événements précédents