14-18 mars 1991Allemagne. Conséquences diplomatiques et sociales de l'unification

 

Le 14, le transfert en U.R.S.S. d'Erich Honecker et de son épouse est rendu public. Malade, il était soigné à l'hôpital militaire soviétique de Beelitz, près de Berlin. Bonn proteste sans conviction contre cette mesure, bien que l'ancien président est-allemand soit officiellement inculpé de « complicité de meurtre » pour avoir ordonné de tirer sur ceux qui tentaient de franchir la frontière interallemande : cent quatre-vingt-dix personnes ont ainsi trouvé la mort entre 1961 et 1989.

Le 18, plusieurs dizaines de milliers de personnes défilent dans les rues des grandes villes de l'ex-R.D.A. Ces manifestations, reprenant la tradition des défilés du lundi de la fin de 1989, qui entraînèrent la chute du régime communiste, expriment le mécontentement grandissant de la population des Länder orientaux devant l'aggravation du chômage qui résulte de l'unification et dont elle rend le chancelier Helmut Kohl responsable.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-18 mars 1991 - Allemagne. Conséquences diplomatiques et sociales de l'unification », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-18-mars-1991-consequences-diplomatiques-et-sociales-de-l-unification/