14-17 septembre 1993France – Asie. Visite du président François Mitterrand en Corée du Sud et au Kazakhstan

 

Du 14 au 17, François Mitterrand est le premier chef d'État français à se rendre en visite officielle en Corée du Sud. Il y salue « l'avènement et le renforcement de la démocratie », symbolisés par l'élection à la présidence, en décembre 1992, de l'opposant Kim Young-sam. Devant les députés, le 15, il encourage la politique « du dialogue, de la coopération et de la réconciliation » engagée par Séoul en direction de Pyongyang, tout en s'inquiétant des effets de la dénonciation du traité de non-prolifération nucléaire par la Corée du Nord. Il souhaite enfin que le choix du T.G.V. pour équiper la ligne Séoul-Pusan se concrétise rapidement.

Les 16 et 17, le président Mitterrand se rend à Almaty (ex-Alma-Ata), capitale du Kazakhstan, où il s'entretient avec le président Noursoultan Nazarbaïev. Évoquant la situation de l'ex-empire soviétique, il se prononce en faveur du maintien des liens entre les anciennes républiques de l'U.R.S.S. au sein de la C.E.I. Il se félicite de la politique de désarmement nucléaire engagée par le Kazakhstan, qui détient des armes stratégiques ex-soviétiques sur son territoire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-17 septembre 1993 - France – Asie. Visite du président François Mitterrand en Corée du Sud et au Kazakhstan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-17-septembre-1993-france-asie-visite-du-president-francois-mitterrand-en-coree-du-sud-et-au-kazakhstan/