6-27 septembre 1993France. Sévères sanctions sportives contre l'Olympique de Marseille

 

Le 6, l'Union européenne de football association (U.E.F.A.), réunie à Zurich, prononce l'exclusion de l'Olympique de Marseille (O.M.) de la Ligue des champions pour la saison 1993-1994 en raison des soupçons de corruption qui pèsent sur le club à la suite du match O.M.-Valenciennes du 20 mai, et alors que la justice française n'a pas encore tranché. L'A.S. Monaco est désignée pour remplacer l'O.M. en Ligue des champions. Cette décision, que le président de l'O.M. Bernard Tapie tente en vain de faire rapporter, menace l'équilibre financier du club marseillais.

Le 22, la Fédération française de football (F.F.F.), sommée par la Fédération internationale (F.I.F.A.) de prendre des sanctions, décide – dans l'attente que la justice se prononce – de déchoir provisoirement l'O.M. de son titre de champion de France 1992-1993 et de suspendre l'ancien directeur général marseillais Jean-Pierre Bernès, ainsi que le joueur marseillais Jean-Jacques Eydelie et les joueurs valenciennois Christophe Robert et Jorge Burruchaga.

Le 27, l'U.E.F.A. et la F.I.F.A. décident d'étendre au niveau international les sanctions nationales adoptées par la F.F.F. L'O.M. est donc privé de sa participation aux matches internationaux à laquelle lui donnait droit son titre de champion d'Europe.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-27 septembre 1993 - France. Sévères sanctions sportives contre l'Olympique de Marseille », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-27-septembre-1993-severes-sanctions-sportives-contre-l-olympique-de-marseille/