Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

13 février 2020

Irak. Reprise par l’Alliance d’une partie des missions de la coalition internationale contre l’EI

Les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN, réunis depuis la veille à Bruxelles, décident, avec l’accord du gouvernement irakien, le transfert à l’Alliance d’une partie des missions exercées en Irak par la coalition internationale contre l’organisation État islamique (EI) dirigée par les États-Unis. Ce transfert inclut les missions de formation et de conseil de l’armée irakienne, mais pas les missions combattantes. Cette décision permet la reprise de la coopération avec Bagdad, qui était gelée depuis la mort du général iranien Ghassem Soleimani, victime d’une frappe américaine dans la capitale irakienne en janvier, et du vote consécutif du Parlement irakien en faveur d’un retrait des troupes étrangères du pays. Ce renforcement du rôle de l’OTAN en Irak satisfait la volonté de Washington de développer les missions de l’Alliance au Moyen-Orient et de se désengager de la région.

— Universalis

Événements précédents