13-28 janvier 1992Israël. Échec de la nouvelle phase des négociations de paix au Proche-Orient

 

Le 13, les négociations sur la paix au Proche-Orient reprennent à Washington. Mais, dès le 14, les entretiens israélo-arabes achoppent sur la définition de l'ordre du jour. Le préalable de l'arrêt des colonisations juives dans les territoires occupés exigé par les Palestiniens n'est pas admis par les Israéliens.

Le 16, les discussions bilatérales s'achèvent sans accord substantiel ; les négociations doivent cependant reprendre en février.

Le 28 s'ouvrent à Moscou les négociations multilatérales sur le Proche-Orient, au cours desquelles les représentants de trente-sept États doivent aborder les questions touchant l'ensemble de la région. La Syrie et le Liban refusent d'y participer en raison de l'absence de résultats des entretiens bilatéraux. Ils sont imités par les Palestiniens, après le refus par Israël de la présence de délégués de Jérusalem-Est et de la diaspora palestinienne.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-28 janvier 1992 - Israël. Échec de la nouvelle phase des négociations de paix au Proche-Orient », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-28-janvier-1992-echec-de-la-nouvelle-phase-des-negociations-de-paix-au-proche-orient/