13-14 février 2007Liban. Attentat dans les transports publics

 

Le 13, un double attentat dirigé contre deux minibus de transport public à Aïn Alaq, dans la montagne du Metn nord, à majorité chrétienne, fait au moins trois morts. Des observateurs, évoquant les tensions interchrétiennes, soulignent que l'attentat est commis aux abords du village de Bikfaya, fief du clan Gemayel. D'autres constatent que l'opération intervient la veille du deuxième anniversaire de l'assassinat de Rafic Hariri à Beyrouth. La Coalition du 14 mars, dont Saad Hariri, fils de l'ancien Premier ministre, est l'un des responsables, met en cause la Syrie et réclame le déploiement de forces internationales à la frontière libano-syrienne.

Le 14, à Beyrouth, des centaines de milliers de personnes assistent aux cérémonies à la mémoire de Rafic Hariri. Saad Hariri appelle à la formation d'un gouvernement d'union nationale – également réclamé par l'opposition prosyrienne –, à la condition que les participants entérinent la création d'un tribunal international chargé de juger les assassins de son père, condition à laquelle les prosyriens sont hostiles.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-14 février 2007 - Liban. Attentat dans les transports publics », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-14-fevrier-2007-attentat-dans-les-transports-publics/