12-30 mars 2001

France. Mécontentement chez les magistrats

Le 12, un millier de magistrats – sur un total de 6 700 – manifestent, pour la deuxième fois de l'année, devant l'hôtel Matignon, à l'appel de leurs principaux syndicats, afin de protester contre le manque de moyens affectés à l'application de la nouvelle loi sur la présomption d'innocence et de réclamer l'organisation d'« états généraux » de la justice. Le 7, dans un courrier adressé à chaque magistrat, Marylise Lebranchu, ministre de la Justice, avait appelé, en prévision de cette manifestation, à « une réflexion profonde sur l'organisation et le fonctionnement de l'institution judiciaire ».

Le 15, elle précise les modalités de cette consultation nationale des magistrats.

Le 27, le Premier ministre, Lionel Jospin, recevant les représentants de deux syndicats de magistrats, promet la création de 1 200 postes de juges d'ici à 2005.

Le 29, un tiers des magistrats répondent à l'appel à la grève lancé par leurs syndicats.

Le 30, Marylise Lebranchu présente son « plan d'action pour la justice » qui prévoit, outre l'augmentation du nombre de postes, un renforcement des moyens mis à la disposition des magistrats.

— Universalis

Événements précédents