12-19 novembre 2007Cambodge. Arrestation d'anciens dirigeants khmers rouges

 

Le 12, la police du tribunal chargé, sous supervision de l'O.N.U., de juger les responsables des crimes perpétrés sous le régime des Khmers rouges de 1975 à 1979 arrête à leur domicile de Phnom Penh Ieng Sary et son épouse Ieng Thirith. Ieng Sary était vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du régime khmer rouge, Ieng Thirith était ministre des Affaires sociales. Tous deux sont accusés de crimes contre l'humanité. Condamné à mort par contumace après la chute du régime de Pol Pot, Ieng Sary avait été gracié en septembre 1996 du crime de génocide par le roi Norodom Sihanouk, mais pas de celui de crimes contre l'humanité. Deux autres personnalités khmères rouges sont détenues: le numéro deux du régime, maître d'œuvre de la répression, Nuon Chea, et le chef du centre d'interrogatoire sous torture S-21, Kang Kech Leu, dit « Douch ».

Le 19, Khieu Samphan, ancien chef de l'État khmer rouge, est arrêté à son tour sur l'accusation de crimes contre l'humanité.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-19 novembre 2007 - Cambodge. Arrestation d'anciens dirigeants khmers rouges », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-19-novembre-2007-arrestation-d-anciens-dirigeants-khmers-rouges/