11-27 juin 1996Russie. Premier tour de l'élection présidentielle

 

Le 11, l'explosion d'une bombe dans le métro de Moscou fait quatre morts. Le président Eltsine et le dirigeant communiste Guennadi Ziouganov, principaux candidats à l'élection présidentielle, se renvoient la responsabilité de l'attentat.

Le 16 se déroule le premier tour de la première élection présidentielle au suffrage universel jamais organisée dans le pays. Avec 35,28 p. 100 des voix, le chef de l'État sortant devance de peu Guennadi Ziouganov, qui en recueille 32,04 p. 100. Mais la principale surprise provient du score réalisé par le général Lebed, nationaliste modéré, qui obtient 14,5 p. 100 des suffrages. Le candidat réformateur Grigori Iavlinski en recueille 7,34 p. 100 et l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, 5,7 p. 100. L'ancien président Mikhaïl Gorbatchev n'obtient que 0,5 p. 100 des voix. Le taux de participation s'élève à 69,8 p. 100.

Le 18, Alexandre Lebed se rallie à Boris Eltsine, qui le nomme « secrétaire » (chef) du Conseil de sécurité, l'instance suprême du pouvoir en matière de sécurité, et conseiller pour les affaires de sécurité nationale auprès de la présidence, et qui le présente comme son successeur. Dans le même temps, le chef de l'État limoge Pavel Gratchev, ministre de la Défense depuis 1992, partisan de la guerre en Tchétchénie et très impopulaire.

Le 20, le président Eltsine limoge le général Korjakov, chef de sa garde personnelle, le général Barsoukov, chef du service fédéral de sécurité (F.S.B., ex-K.G.B.), ainsi que le vice-Premier ministre Oleg Soskovets. Ces mesures font suite à l'arrestation, la nuit précédente, de deux organisateurs de la campagne électorale du chef de l'État par des membres de la garde présidentielle et du F.S.B. Avec Pavel Gratchev, ce sont les principaux représentants de l'« aile dure » du camp présidentiel – et adversaires du général Lebed – qui sont ainsi écartés du pouvoir.

Le 23, les libéraux appellent leurs partisans à voter pour Boris Eltsine au second tour tout en réclamant la fin de la guerre en Tchétchénie, la poursuite de l'éviction des « durs » et la limitation des pouvoirs présidentiels. Vladimir Jirinovski apporte également son soutien au président sortant à la condition que celui-ci s'engage à privilégier les intérêts de la Russie dans le monde et des Russes au sein de la Communauté des États indépendants.

Le 24, Guennadi Ziouganov propose la constitution d'un gouvernement d'« entente nationale » regroupant ses partisans, ceux du pouvoir et les autres forces politiques.

Le 27, tandis que le président Eltsine annule ses rendez-vous pour raison de santé, le général Lebed réclame des pouvoirs supplémentaires pour mener à bien son programme qui vise à renforcer la sécurité de la Russie.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-27 juin 1996 - Russie. Premier tour de l'élection présidentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-27-juin-1996-premier-tour-de-l-election-presidentielle/