YOSHIDA SHIGERU (1878-1967)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu de l'aristocratie, Yoshida Shigeru fait d'abord carrière dans la diplomatie. Pendant toute la période d'avant-guerre et jusqu'à la capitulation du Japon en 1945, il reste à l'écart des clans qui dirigent le pays et adopte une position personnelle réservée, sinon hostile, aux militaires. Après la défaite, il prend la direction du Parti libéral (qui fusionnera en 1955 avec le Parti démocrate pour former le Parti libéral-démocrate) en s'appuyant sur la couche des technocrates et des bureaucrates, construisant ainsi un type de parti différent des formations politiques d'avant-guerre. Nommé Premier ministre en 1946 avec l'appui du général MacArthur, il doit faire approuver la nouvelle constitution et faire face à une crise économique aiguë. Après les grèves de février 1947, pendant lesquelles il va jusqu'à traiter les ouvriers grévistes de « scélérats », il doit se retirer. Revenu au pouvoir en octobre 1948, il suit une politique favorable aux États-Unis, qui se traduit notamment par la signature du pacte de sécurité nippo-américain, et accepte d'appliquer le plan Dodge de stabilisation économique. Cette attitude faite de docilité apparente envers les ordres du « proconsul » américain MacArthur, les succès recueillis sur le plan économique et la brutale fermeté dont Yoshida a fait preuve à l'égard du mouvement ouvrier sont autant de données qui convainquent les États-Unis de restituer sa souveraineté internationale au Japon (traité de paix de San Francisco, 1951).

La vigueur avec laquelle Yoshida a mené la politique de reconstruction du pays et l'autoritarisme croissant dont il a fait preuve lui valent de nombreuses oppositions. En décembre 1954, à la suite du succès remporté par le Parti démocrate aux élections législatives, son adversaire Hatoyama obtient son départ. Yoshida continue toutefois à jouer un rôle de premier plan à l'intérieur de son parti, favorisant notamment la carrière de ses « disciples », Ikeda et Sato.

—  Yugi SATO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  YOSHIDA SHIGERU (1878-1967)  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Évolution de la stratégie américaine »  : […] Cette interdiction de la grève générale marque un coup d'arrêt aux tendances les plus radicales de la politique réformiste suivie par les autorités d'occupation. À partir de 1948, les priorités stratégiques du gouvernement américain à l'égard du Japon évoluent. De leur côté, les milieux d'affaires souhaitent pouvoir reprendre les échanges avec le Japon, qui, avant la guerre, constituait l'un des p […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yugi SATO, « YOSHIDA SHIGERU (1878-1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoshida-shigeru/