NOAH YANNICK (1960- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 1

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 1
Crédits : Steve Powell/ Allsport/ Getty Images

photographie

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 2

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 2
Crédits : AFP/ Getty

photographie


Né le 18 mai 1960 à Sedan d'un père camerounais et d'une mère française, le tennisman Yannick Noah a marqué les esprits par son talent sur les courts, bien sûr, mais aussi, et peut-être surtout, par son charisme. Il a par la suite embrassé avec succès une carrière de chanteur.

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 1

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 1

Photographie

Le tennisman français Yannick Noah peut laisser éclater sa joie : ce 5 juin 1983, il vient de réaliser son rêve d'enfant, gagner Roland-Garros. En finale, il a dominé le Suédois Mats Wilander en trois sets. 

Crédits : Steve Powell/ Allsport/ Getty Images

Afficher

Découvert au Cameroun, où il vivait depuis l'âge de trois ans, par le tennisman américain Arthur Ashe, Yannick Noah vient parfaire sa formation tennistique à Nice dès l'âge de onze ans. Finaliste de la Coupe Davis en compagnie d'Henri Leconte en 1982, il s'incline devant les Américains John McEnroe et Gene Mayer. Le 5 juin 1983, Yannick Noah atteint le but qu'il s'est toujours fixé : s'imposer à Roland-Garros. Pour ce faire, il domine en finale le Suédois Mats Wilander, tenant du titre (6-2, 7-5, 7-6), grâce à son jeu d'attaque et notamment à un étonnant revers offensif. Il succède au palmarès à Marcel Bernard, dernier Français à s’être imposé à Roland-Garros, en 1946. S'il s'agit là de son seul succès dans une épreuve du Grand Chelem (outre sa victoire en double avec Henri Leconte à Roland-Garros en 1985), Yannick Noah aura remporté, au cours de sa carrière, vingt-trois tournois.

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 2

Yannick Noah, vainqueur à Roland-Garros en 1983, 2

Photographie

« 50 millions de Noah », titra le quotidien L'Équipe pour annoncer la finale du tournoi de Roland-Garros opposant Yannick Noah au Suédois Mats Wilander, le 5 juin 1983. Cette une dit combien le tennisman sut être en osmose avec le public français. 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher

En tant que capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, il va mettre en valeur une autre facette de sa personnalité : une farouche volonté de vaincre qu'il sait, en raison de ses qualités de meneur d'hommes, parfaitement communiquer à ses joueurs. En 1991, à Lyon, il motive Guy Forget et Henri Leconte, qui s'imposent face aux États-Unis, pourtant représentés par Pete Sampras et Andre Agassi, et apportent le Saladier d'argent à la France pour la première fois depuis 1932. En 1996 à Malmö, toujours sous sa houlette, Cédric Pioline, Arnaud Boetsch, Guy Forget et Guillaume Raoux rééditent semblable performance contre la Suède. Yannick Noah est de nou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  NOAH YANNICK (1960- )  » est également traité dans :

OLYMPISME ET POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 516 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les sportifs ont-ils leur place dans le débat public ? »  : […] « Cours et tais-toi », « On ne mélange pas sport et politique », etc. Ces formules éculées reviennent à chaque fois qu'un sportif ose afficher ses opinions ou s'engager dans une action à caractère ouvertement politique – nous ne parlons pas ici des diverses opérations caritatives pour lesquelles ils sont particulièrement bien accueillis et plus que souvent sollicités –, bref ose s'engager dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olympisme-et-politique/#i_98586

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « NOAH YANNICK (1960- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yannick-noah/