McENROE JOHN (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : John McEnroe

John McEnroe

Le champion de tennis américain John McEnroe, au caractère bien trempé, conteste une décision de l'arbitre, à Wimbledon, en 1982. 

Afficher

Enfant terrible du tennis de la fin des années 1970 et du début des années 1980, l'Américain John McEnroe, né le 16 février 1959 à Wiesbaden (Allemagne), bouscule les habitudes en se permettant de contester fréquemment, et de manière parfois grossière, les décisions des arbitres. Mais ce gaucher à la volée redoutable se forge un éloquent palmarès, grâce à un jeu spectaculaire uniquement fondé sur l'attaque. En outre, alors que les vedettes de l'époque délaissaient cette épreuve, il redonna son lustre à la Coupe Davis, qu'il remporta cinq fois (1978, 1979, 1981, 1982, 1992).

Demi-finaliste à Wimbledon en 1977, John McEnroe remporte et ses premiers Internationaux des États-Unis en 1979, face à son compatriote Vitas Gerulaitis. Battu en finale à Wimbledon par Björn Borg en 1980 à l'issue d'un match inoubliable, il prend sa revanche sur le Suédois en 1981, après l'avoir déjà dominé en finale des Internationaux des États-Unis en 1980. De nouveau vainqueur à Wimbledon en 1983 (contre le Néo-Zélandais Chris Lewis) et en 1984 (face à Ivan Lendl), John McEnroe s'impose encore aux Internationaux des États-Unis en 1981 (contre Björn Borg) et en 1984 (face à Ivan Lendl). En cette année 1984, John McEnroe se trouve au sommet de son art. Alors que son jeu fondé sur le service-volée ne convient pas à la terre battue, l'Américain réussit néanmoins à atteindre la finale à Roland-Garros. Habité par la grâce durant deux sets et demi, il s'effondre au milieu de la troisième manche et doit laisser la victoire à Ivan Lendl (3-6, 2-6, 6-4, 7-5, 7-5). Pour John McEnroe, qui n'inscrira donc jamais son nom au palmarès des Internationaux de France, il s'agit là du chant du cygne.

Contrairement à toutes les vedettes du moment, John McEnroe ne délaisse pas le double et forme avec Peter Fleming un tandem redoutable, qui s'impose quatre fois à Wimbledon (1979, 1981, 1983, 1984) et trois fois à Flushing Meadows (1979, 1981, 1983). En fin de carrière, il remportera de nouveau le double à Flushing Meadows en 1989 (avec l'Australien Mark Woodforde) puis à Wimbledon en 1992 (associé à l'Allemand Michael Stich).

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « McENROE JOHN (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-mcenroe/