McENROE JOHN (1959-    )

Enfant terrible du tennis de la fin des années 1970 et du début des années 1980, l'Américain John McEnroe, né le 16 février 1959 à Wiesbaden (Allemagne), bouscule les habitudes en se permettant de contester fréquemment, et de manière parfois grossière, les décisions des arbitres. Mais ce gaucher à la volée redoutable se forge un éloquent palmarès, grâce à un jeu spectaculaire uniquement fondé sur l'attaque. En outre, alors que les vedettes de l'époque délaissaient cette épreuve, il redonna son lustre à la Coupe Davis, qu'il remporta cinq fois (1978, 1979, 1981, 1982, 1992).

John McEnroe

John McEnroe

photographie

Le champion de tennis américain John McEnroe, au caractère bien trempé, conteste une décision de l'arbitre, à Wimbledon, en 1982. 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Demi-finaliste à Wimbledon en 1977, John McEnroe remporte et ses premiers Internationaux des États-Unis en 1979, face à son compatriote Vitas Gerulaitis. Battu en finale à Wimbledon par Björn Borg en 1980 à l'issue d'un match inoubliable, il prend sa revanche sur le Suédois en 1981, après l'avoir déjà dominé en finale des Internationaux des États-Unis en 1980. De nouveau vainqueur à Wimbledon en 1983 (contre le Néo-Zélandais Chris Lewis) et en 1984 (face à Ivan Lendl), John McEnroe s'impose encore aux Internationaux des États-Unis en 1981 (contre Björn Borg) et en 1984 (face à Ivan Lendl). En cette année 1984, John McEnroe se trouve au sommet de son art. Alors que son jeu fondé sur le service-volée ne convient pas à la terre battue, l'Américain réussit néanmoins à atteindre la finale à Roland-Garros. Habité par la grâce durant deux sets et demi, il s'effondre au milieu de la troisième manche et doit laisser la victoire à Ivan Lendl (3-6, 2-6, 6-4, 7-5, 7-5). Pour John McEnroe, qui n'inscrira donc jamais son nom au palmarès des Internationaux de France, il s'agit là du chant du cygne.

Contrairement à toutes les vedettes du moment, John McEnroe ne délaisse pas le double et forme avec Peter Fleming un tandem redoutable, qui s'impose quatre fois à Wimbledon (1979, 1981, 1983, 1984) et trois fois à Flushing Meadows (1979, 1981, 1983). En fin de carrière, il remportera de nouveau le double à Flushing Meadows en 1989 (avec l'Australien Mark Woodforde) puis à Wimbledon en 1992 (associé à l'Allemand Michael Stich).

—  Pierre LAGRUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « McENROE JOHN (1959-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-mcenroe/