XYLOPHONE, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Xylophone

Xylophone
Crédits : Orlando/ Three Lions/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Xylophone

Xylophone
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Xylophone : exemple sonore (1)

Xylophone : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Xylophone : exemple sonore (2)

Xylophone : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


Styles musicaux

Instrument des fêtes populaires et des musiciens vagabonds, le psaltérion européen est également l'attribut de la Mort dans les représentations de danses macabres. C'est d'ailleurs dans le poème symphonique Danse macabre de Camille Saint-Saëns (1875) que le xylophone fait son entrée, tardive, dans l'orchestre symphonique ; le compositeur a mis à profit sa sonorité sèche et cassante pour évoquer le craquement des os d'un squelette ; il l'utilisera à nouveau dans « Fossiles » du Carnaval des animaux (1886).

Très employé dans la musique française – notamment par Maurice Ravel –, le xylophone s'est généralisé dans la seconde moitié du xxe siècle.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « XYLOPHONE, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylophone-en-bref/