BOYD WILLIAM (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un réaliste postmoderne

Au fil des ans, l'écriture de Boyd a subi une évolution importante en s'enrichissant de techniques nouvelles, en se complexifiant et en abordant des thèmes essentiels comme celui de l'impossibilité de retranscrire la vérité, le rôle du hasard et de la contingence, tout en conservant le ton humoristique qui le caractérise depuis le début. Sans abandonner le réalisme, l’écrivain emprunte également avec talent certains aspects du roman postmoderniste, même s’il rejette l’expérimentation pour l’expérimentation.

Les héritiers de Ian Fleming ont demandé à William Boyd d’écrire une nouvelle aventure de James Bond en lui laissant carte blanche : Solo, une nouvelle aventure de James Bond (Solo, 2013). L’action de passe principalement en 1969, en Afrique. La plupart des codes « bondiens » sont respectés : deux aventures amoureuses, plusieurs confrontations avec un personnage de méchant, des contacts avec M, le chef des services secrets, si ce n’est que, dans cet épisode, Bond agit sans ordre de mission. Il se révèle ici un personnage mélancolique qui a le sens de la culpabilité et qui lit Charles Dickens et Graham Greene.

Auteur de nombreux romans et de plusieurs recueils de nouvelles, William Boyd a également écrit des scénarios (notamment pour l’adaptation de ses romans) et plusieurs séries télévisées à la B.B.C. Il a réalisé La Tranchée (1999), évocation d’un groupe de jeunes soldats britanniques à la veille de la bataille de la Somme, en juillet 1916.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François GALLIX, « BOYD WILLIAM (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-boyd/