BOYLE WILLARD (1924-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Willard Boyle était un physicien américano-canadien, co-lauréat du prix Nobel de physique 2009 avec le physicien américain George E. Smith pour leur invention en 1969 du capteur CCD (charge coupled device ou dispositif à transfert de charge), un circuit semi-conducteur à imagerie sensible à la lumière permettant de stocker les images enregistrées sous forme numérique. Le prix Nobel fut conjointement attribué au physicien américano-britannique Charles Kao pour ses travaux sur la transmission de la lumière dans les fibres pour la communication optique. Le capteur CCD trouva de multiples applications, notamment dans le domaine de la photographie numérique, de la télévision à haute définition et de l'imagerie astronomique.

Willard Sterling Boyle naît le 19 août 1924 à Amherst, Nouvelle-Écosse (Canada). Après avoir servi dans la marine canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, Boyle étudie la physique à l'université McGill de Montréal où il obtient une licence en 1947, une maîtrise en 1948 et un doctorat en 1950. De 1951 à 1953, il enseigne la physique au Collège militaire royal du Canada à Kingston, dans l'Ontario, avant de rejoindre les équipes des Laboratoires Bell, le centre de recherche et développement de l'opérateur en téléphonie A.T.&T. (American Telephone and Telegraph Company) basé dans le New Jersey (États-Unis), pour se consacrer à des travaux sur les semi-conducteurs. En 1962, en compagnie du physicien américain Donald Nelson, Boyle met au point le premier laser à émission continue.

De 1962 à 1964, il est détaché auprès de Bellcom, filiale d'A.T.&T., comme directeur de recherche pour le compte du programme spatial américain et contribue à la sélection des meilleurs sites d'atterrissage des sondes du programme Apollo. En 1964, il reprend ses fonctions au sein des Laboratoires Bell et travaille au développement des circuits intégrés. Dix ans plus tard, il est nommé directeur général de la recherche sur la communication par ondes lumineuses, l'électronique quantique et numérique avant de prendre sa retraite en 1979. Boyle meurt le 7 mai 2011 à Wallace (Nouvelle-Écosse).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BOYLE WILLARD - (1924-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/willard-boyle/