JACKSON WANDA (1937-    )

« Reine du rock'n'roll », principale rivale féminine d'Elvis Presley, Wanda Lavonne Jackson naît le 20 octobre 1937 à Maud, dans l'Oklahoma. Musicienne se produisant dès l'enfance dans divers orchestres de country music de son État natal, Wanda séduit par son apparence, son entrain et son dynamisme, ainsi que par son chant plein de swing, inspiré de Rose Maddox, une artiste des années 1940 qui anticipait nettement le rock'n'roll. Après un engagement dans l'orchestre de Hank Thompson, où elle vole la vedette à son employeur chaque fois qu'elle interprète des boogie-woogies, Wanda rencontre Elvis Presley, qui la convainc de suivre son exemple. Grâce à quelques énormes succès, gravés entre 1956 et 1960 (Let's Have A Party ; Riot in Cell Block #9 ; Hot Dog ! That Made Him Mad ; Fujiyama Mama ; Man We Had a Party), le label Capitol fait de Wanda l'équivalent féminin de Presley. Les hoquets de Wanda font merveille sur ces tempos ultrarapides et elle est accompagnée de certains des meilleurs musiciens californiens de l'époque (notamment les guitaristes Joe Maphis, Speedy West, Billy Strange ou Roy Clark). Cela donne certains des chefs-d'œuvre du rock'n'roll, pleins d'une énergie sauvage rarement égalée. Ces titres sont rassemblés dans l'album Wanda Rocks (Bear Family).

Après 1960, Wanda revient à une country music plus sage, obtient de nombreux succès avec ses propres compositions, sensibles et justes, comme Right or Wrong, The Box It Came In, Tears Will Be the Chaser for Your Wine ou Reuben James. Cette facette non négligeable de ses talents peut s'apprécier dans le recueil Wanda Jackson. Country Classics (E.M.I.).

—  Gérard HERZHAFT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « JACKSON WANDA (1937-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wanda-jackson/