GIAP VÔ NGUYÊN (1911-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vo Nguyên Giap

Vo Nguyên Giap
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Tranchées de Diên Biên Phu, 1954

Tranchées de Diên Biên Phu, 1954
Crédits : Hulton Getty

photographie

Retour de réfugiés à Huê au Vietnam, 1968

Retour de réfugiés à Huê au Vietnam, 1968
Crédits : Hulton Getty

photographie


Du politique au militaire

Quand, le 22 décembre 1944, l'Armée populaire est officiellement formée, Giap exerce des fonctions de commandement général, tandis que le commandement opérationnel est confié à Hoang Sam. L'objectif n'était pas tant de former une armée régulière que d'armer les masses révolutionnaires et de leur offrir une éducation militaire. En d'autres termes, le parti juge que le moment est venu de passer à l'action de guérilla, compte tenu de la situation propre du mouvement révolutionnaire dans la province de Cao Bang et, plus généralement, sur la scène internationale. L'ossature des forces armées est constituée par les unités de propagande armée instaurées par Giap. L'objectif principal n'est pas la conquête militaire, mais le regroupement, autour des infrastructures politico-militaires du Viêt-minh, des organisations de mobilisation des masses, de l'échelon du village à celui de la province. Il s'agit d'unir les forces de la nation vietnamienne sous la même bannière. Pour reprendre les termes de Hô Chi Minh, le secret du succès de la révolution vietnamienne dépendra de son degré d'unité. Dans ce contexte, en se voyant confier le portefeuille de l'Intérieur au lendemain de la révolution d'août 1945, Giap est un homme politique de tout premier plan avant même d'être un soldat, dans un pays ravagé par la famine. Le jour de la proclamation de l'indépendance, le 2 septembre 1945, il confirme cette impression au côté de Hô Chi Minh quand il prononce un long discours relatif aux problèmes politiques et économiques du pays. Ses difficultés à faire face à la situation font que, bien qu'élu avec 90 p. 100 des voix dans sa circonscription en janvier 1946, il n'est pas reconduit dans ses fonctions gouvernementales mais prend en échange la présidence du conseil militaire. Dès cette époque, Giap pense que seul le recours à la force permettra d'obtenir l'indépendance, mais il n'en participe pas moins aux pourparlers franco-vietnamiens et dirige même la délégation du Viêt-minh, le 18 avril 1946, lors de la conférence de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : enseignant à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  GIAP VÔ NGUYÊN (1911-2013)  » est également traité dans :

DIÊN BIÊN PHÛ (BATAILLE DE)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Encerclées dans un camp retranché, dans la cuvette de Diên Biên Phu, les troupes françaises commandées par le général de Castries résistent pendant cinquante-sept jours à l'offensive massive des troupes nord-vietnamiennes du général Giap, qui veut obtenir une victoire décisive après huit années de guerre. Privés de toute possibilité d'évacuation, les Français subissent les tirs de l'artillerie enn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dien-bien-phu-bataille-de/#i_25775

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Diên Biên Phu et les accords de Genève (1954) »  : […] Aidée par la Chine, la R.D.V.N. put, dès septembre 1950, passer à l'offensive militaire au Nord . Son armée rénovée, équipée et entraînée, força les Français à abandonner Caobang, Langson et toute la région frontière. Le ravitaillement chinois pouvait désormais lui parvenir sans entraves. Giap lança ses troupes sur Hanoi et le delta, mais son offensive fut bloquée à Vinh Yen et Mao Khê en février […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_25775

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian LECHERVY, « GIAP VÔ NGUYÊN - (1911-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vo-nguyen-giap/